fbpx

CCPA

Projet de loi de l’Assemblée n ° 375
Chapitre 55

Acte pour ajouter le titre 1.81.5 (commençant par l’article 1798.100) à la partie 4 de la section 3 du Code civil, relative à la vie privée.

Approuvé par le gouverneur  le 28 juin 2018. Déposé auprès du secrétaire d’État  le 28 juin 2018. ]

DIGEST DU CONSEILLER LÉGISLATIF


AB 375, Chau. Confidentialité: informations personnelles: entreprises.
La Constitution californienne accorde un droit à la vie privée. La loi existante prévoit la confidentialité des informations personnelles dans divers contextes et oblige une entreprise ou une personne qui subit une violation de la sécurité des données informatiques qui incluent des informations personnelles, telles que définies, à divulguer cette violation, comme spécifié.
Ce projet de loi promulguerait la California Consumer Privacy Act de 2018. À compter du 1er janvier 2020, le projet de loi accorderait à un consommateur le droit de demander à une entreprise de divulguer les catégories et les informations personnelles spécifiques qu’elle recueille sur le consommateur, les catégories de les sources à partir desquelles ces informations sont collectées, les objectifs commerciaux de la collecte ou de la vente des informations et les catégories de tiers avec lesquels les informations sont partagées. Le projet de loi obligerait une entreprise à divulguer les renseignements et les fins pour lesquelles ils sont utilisés. Le projet de loi accorderait à un consommateur le droit de demander la suppression de ses renseignements personnels et exigerait que l’entreprise les supprime dès réception d’une demande vérifiée, comme spécifié. Le projet de loi accorderait à un consommateur le droit de demander qu’une entreprise qui vend les informations personnelles du consommateur, ou les divulgue à des fins commerciales, divulgue les catégories d’informations qu’elle recueille et les catégories d’informations et l’identité des tiers auxquels les informations a été vendu ou divulgué. Le projet de loi obligerait une entreprise à fournir cette information en réponse à une demande vérifiable d’un consommateur. Le projet de loi autoriserait un consommateur à se retirer de la vente de renseignements personnels par une entreprise et interdirait à l’entreprise de discriminer le consommateur pour l’exercice de ce droit, y compris en facturant le consommateur qui opte pour un prix différent ou en lui offrant un prix différent. qualité des biens ou services, sauf si la différence est raisonnablement liée à la valeur fournie par les données du consommateur. Le projet de loi autoriserait les entreprises à offrir des incitatifs financiers pour la collecte de renseignements personnels. Le projet de loi interdirait à une entreprise de vendre les renseignements personnels d’un consommateur de moins de 16 ans, à moins d’autoriser expressément, comme spécifié, à désigner le droit d’accepter. Le projet de loi prescrirait des conditions de réception, de traitement et de satisfaction ces demandes des consommateurs. Le projet de loi prescrirait diverses définitions pour ses fins et définirait les «renseignements personnels» en référence à une vaste liste de caractéristiques et de comportements, personnels et commerciaux, ainsi que des inférences tirées de ces renseignements. Le projet de loi interdirait aux dispositions décrites ci-dessus de restreindre la capacité de l’entreprise à se conformer, entre autres, aux lois fédérales, étatiques ou locales.
Le projet de loi prévoirait son application par le procureur général, tel que spécifié, et fournirait un droit privé d’action en cas d’accès et d’exfiltration non autorisés, de vol ou de divulgation de renseignements personnels non cryptés ou non expurgés d’un consommateur, tel que défini. Le projet de loi prescrirait une méthode de distribution du produit des actions du procureur général. Le projet de loi créerait le Fonds pour la protection de la vie privée des consommateurs dans le Fonds général avec les fonds du fonds, sur approbation de l’Assemblée législative, à appliquer pour soutenir les objectifs du projet de loi et son application. Le projet de loi prévoirait le dépôt de pénalités dans le fonds. Le projet de loi obligerait le procureur général à solliciter la participation du public aux fins de l’adoption de règlements, tel que spécifié. Le projet de loi autoriserait une entreprise, un fournisseur de services, ou un tiers pour demander l’avis du procureur général sur la façon de se conformer à ses dispositions. Le projet de loi annulerait une renonciation aux droits d’un consommateur en vertu de ses dispositions. Le projet de loi conditionnerait son fonctionnement au retrait d’une initiative déterminée du scrutin.

CLÉ DIGEST

Vote: majorité   Crédits: non   Comité financier: oui   Programme local: non  

TEXTE DE LA FACTURE

LES HABITANTS DE L’ÉTAT DE CALIFORNIE ADOPTENT CE QUI SUIT:

SECTION 1.

 Cette mesure doit être connue et peut être citée comme «The California Consumer Privacy Act of 2018».

SECONDE. 2.

 La législature constate et déclare que:
a) En 1972, les électeurs californiens ont amendé la Constitution californienne pour inclure le droit à la vie privée parmi les droits «inaliénables» de tous. L’amendement a établi un droit légal et exécutoire à la vie privée pour chaque Californien. La capacité des individus à contrôler l’utilisation, y compris la vente, de leurs informations personnelles est fondamentale pour ce droit à la vie privée.
(b) Depuis que les électeurs californiens ont approuvé le droit à la vie privée, l’Assemblée législative de Californie a adopté des mécanismes spécifiques pour protéger la vie privée des Californiens, notamment la loi sur la protection de la vie privée en ligne, la loi sur la protection de la vie privée des mineurs de Californie dans le monde numérique et Shine the Light, un La loi californienne visait à donner aux Californiens le «qui, quoi, où et quand» de la manière dont les entreprises traitent les informations personnelles des consommateurs.
c) Dans le même temps, la Californie est l’un des chefs de file mondiaux dans le domaine du développement de nouvelles technologies et des industries connexes. Pourtant, la prolifération des informations personnelles a limité la capacité des Californiens à protéger et à protéger correctement leur vie privée. Il est presque impossible de postuler à un emploi, d’élever un enfant, de conduire une voiture ou de prendre rendez-vous sans partager des informations personnelles.
(d) À mesure que le rôle de la technologie et des données dans la vie quotidienne des consommateurs augmente, il y a une augmentation de la quantité de renseignements personnels partagés par les consommateurs avec les entreprises. La loi californienne n’a pas suivi le rythme de ces développements et des implications en matière de confidentialité personnelle entourant la collecte, l’utilisation et la protection des informations personnelles.
(e) De nombreuses entreprises collectent des informations personnelles auprès des consommateurs californiens. Ils peuvent savoir où vit un consommateur et combien d’enfants il a, à quelle vitesse un consommateur conduit, sa personnalité, ses habitudes de sommeil, ses informations biométriques et de santé, ses informations financières, ses informations de géolocalisation précises et ses réseaux sociaux, pour n’en nommer que quelques catégories.
(f) La divulgation non autorisée de renseignements personnels et la perte de la vie privée peuvent avoir des effets dévastateurs pour les individus, allant de la fraude financière, du vol d’identité et des coûts inutiles au temps personnel et aux finances, à la destruction de biens, au harcèlement, aux atteintes à la réputation, au stress émotionnel et même des dommages physiques potentiels.
(g) En mars 2018, il est apparu que des dizaines de millions de personnes avaient vu leurs données personnelles mal utilisées par une société d’exploration de données appelée Cambridge Analytica. Une série d’audiences du Congrès a souligné que nos informations personnelles peuvent être vulnérables à une utilisation abusive lorsqu’elles sont partagées sur Internet. En conséquence, notre désir de contrôles de confidentialité et de transparence dans les pratiques de données est accru.
(h) Les gens souhaitent la confidentialité et plus de contrôle sur leurs informations. Les consommateurs californiens devraient être en mesure d’exercer un contrôle sur leurs informations personnelles et ils veulent être certains qu’il existe des garanties contre l’utilisation abusive de leurs informations personnelles. Il est possible pour les entreprises à la fois de respecter la vie privée des consommateurs et d’assurer une transparence de haut niveau dans leurs pratiques commerciales.
(i) Par conséquent, le législateur a l’intention de promouvoir le droit des Californiens à la vie privée en donnant aux consommateurs un moyen efficace de contrôler leurs informations personnelles, en garantissant les droits suivants:
(1) Le droit des Californiens de savoir quelles informations personnelles sont collectées à leur sujet.
(2) Le droit des Californiens de savoir si leurs informations personnelles sont vendues ou divulguées et à qui.
(3) Le droit des Californiens de dire non à la vente de renseignements personnels.
(4) Le droit des Californiens d’accéder à leurs informations personnelles.
(5) Le droit des Californiens à un service et un prix égaux, même s’ils exercent leur droit à la vie privée.

SECONDE. 3.

 Le titre 1.81.5 (commençant par l’article 1798.100) est ajouté à la partie 4 de la section 3 du Code civil, comme suit:

TITRE 1.81.5. California Consumer Privacy Act de 2018

 

1798.100.
 (a) Un consommateur a le droit de demander qu’une entreprise qui recueille les informations personnelles d’un consommateur divulgue à ce consommateur les catégories et les informations personnelles spécifiques que l’entreprise a collectées.
(b) Une entreprise qui recueille les renseignements personnels d’un consommateur doit, au moment ou avant le point de collecte, informer les consommateurs des catégories de renseignements personnels à collecter et des fins pour lesquelles ces catégories de renseignements personnels doivent être utilisées. Une entreprise ne doit pas collecter de catégories supplémentaires d’informations personnelles ni utiliser les informations personnelles collectées à des fins supplémentaires sans fournir au consommateur un avis conforme à la présente section.
(c) Une entreprise ne fournit les informations spécifiées dans la sous-section (a) à un consommateur qu’après réception d’une demande vérifiable du consommateur.
(d) Une entreprise qui reçoit une demande vérifiable d’un consommateur pour accéder à des informations personnelles doit rapidement prendre des mesures pour divulguer et fournir, gratuitement au consommateur, les informations personnelles requises par la présente section. Les informations peuvent être livrées par courrier ou par voie électronique, et si elles sont fournies par voie électronique, les informations doivent être dans un format portable et, dans la mesure du possible techniquement, dans un format facilement utilisable qui permet au consommateur de transmettre ces informations à une autre entité sans entrave. Une entreprise peut fournir des informations personnelles à un consommateur à tout moment, mais ne sera pas tenue de fournir des informations personnelles à un consommateur plus de deux fois par période de 12 mois.
(e) Cette section ne doit pas obliger une entreprise à conserver les informations personnelles collectées pour une transaction unique et unique, si ces informations ne sont pas vendues ou conservées par l’entreprise ou de réidentifier ou de lier des informations qui ne sont pas conservées d’une manière cela serait considéré comme un renseignement personnel.
(1) Conserver toutes les informations personnelles collectées pour une seule transaction unique, si les informations ne sont pas vendues ou conservées par l’entreprise.
(2) Réidentifier ou lier d’une autre manière les données qui, dans le cours normal des affaires, ne sont pas conservées d’une manière qui serait considérée comme des renseignements personnels.

 

 

1798.105.
 (a) Un consommateur a le droit de demander à une entreprise de supprimer toute information personnelle sur le consommateur que l’entreprise a collectée auprès du consommateur.
(b) Une entreprise qui recueille des informations personnelles sur les consommateurs doit divulguer, conformément au sous-paragraphe (A) du paragraphe (5) de la sous-section (a) de l’article 1798.130, les droits du consommateur de demander la suppression des informations personnelles du consommateur.
(c) Une entreprise qui reçoit une demande vérifiable d’un consommateur pour supprimer les informations personnelles du consommateur conformément à la sous-division (a) de la présente section doit supprimer les informations personnelles du consommateur de ses dossiers et ordonner à tout fournisseur de services de supprimer les informations personnelles du consommateur de leur records.
(d) Une entreprise ou un fournisseur de services n’est pas tenu de se conformer à la demande d’un consommateur de supprimer les informations personnelles du consommateur s’il est nécessaire pour l’entreprise ou le fournisseur de services de conserver les informations personnelles du consommateur afin de:
(1) Effectuer la transaction pour laquelle les renseignements personnels ont été recueillis, fournir un bien ou un service demandé par le consommateur, ou raisonnablement prévu dans le contexte de la relation commerciale en cours d’une entreprise avec le consommateur, ou autrement exécuter un contrat entre l’entreprise et le consommateur.
(2) Détecter les incidents de sécurité, se protéger contre les activités malveillantes, trompeuses, frauduleuses ou illégales; ou poursuivre les responsables de cette activité.
(3) Déboguer pour identifier et réparer les erreurs qui altèrent la fonctionnalité prévue existante.
(4) Exercer la liberté d’expression, garantir le droit d’un autre consommateur d’exercer son droit à la liberté d’expression ou exercer un autre droit prévu par la loi.
(5) Se conformer à la California Electronic Communications Privacy Act conformément au chapitre 3.6 (commençant par la section 1546) du titre 12 de la partie 2 du code pénal.
(6) S’engager dans des recherches scientifiques, historiques ou statistiques publiques ou évaluées par des pairs dans l’intérêt public qui adhèrent à toutes les autres lois applicables en matière d’éthique et de confidentialité, lorsque la suppression des informations par l’entreprise est susceptible de rendre impossible ou de nuire gravement à la réalisation. d’une telle recherche, si le consommateur a donné son consentement éclairé.
(7) Permettre uniquement des utilisations internes raisonnablement alignées sur les attentes du consommateur en fonction de la relation du consommateur avec l’entreprise.
(8) Se conformer à une obligation légale.
(9) Sinon, utiliser les informations personnelles du consommateur, en interne, d’une manière licite compatible avec le contexte dans lequel le consommateur a fourni les informations.

 

 

1798.110.
 (a) Un consommateur a le droit de demander qu’une entreprise qui recueille des renseignements personnels sur le consommateur divulgue au consommateur ce qui suit:
(1) Les catégories d’informations personnelles qu’il a collectées sur ce consommateur.
(2) Les catégories de sources à partir desquelles les informations personnelles sont collectées.
(3) Le but commercial ou commercial de la collecte ou de la vente de renseignements personnels.
(4) Les catégories de tiers avec lesquels l’entreprise partage des informations personnelles.
(5) Les informations personnelles spécifiques qu’il a collectées sur ce consommateur.
(b) Une entreprise qui recueille des renseignements personnels sur un consommateur doit divulguer au consommateur, conformément au paragraphe (3) de la sous-section (a) de l’article 1798.130, les informations spécifiées dans la sous-section (a) à la réception d’une demande vérifiable du consommateur. .
(c) Une entreprise qui recueille des renseignements personnels sur les consommateurs doit divulguer, conformément au sous-paragraphe (B) du paragraphe (5) de la sous-section (a) de l’article 1798.130:
(1) Les catégories d’informations personnelles qu’il a collectées sur ce consommateur.
(2) Les catégories de sources à partir desquelles les informations personnelles sont collectées.
(3) Le but commercial ou commercial de la collecte ou de la vente de renseignements personnels.
(4) Les catégories de tiers avec lesquels l’entreprise partage des informations personnelles.
(5) Les informations personnelles spécifiques que l’entreprise a collectées sur ce consommateur.
(d) Cette section n’exige pas qu’une entreprise fasse ce qui suit:
(1) Conserver toutes les informations personnelles sur un consommateur collectées pour une seule transaction unique si, dans le cours normal des affaires, ces informations sur le consommateur ne sont pas conservées.
(2) Réidentifier ou lier d’une autre manière les données qui, dans le cours normal des affaires, ne sont pas conservées d’une manière qui serait considérée comme des renseignements personnels.

 

 

1798.115.
 (a) Un consommateur a le droit de demander qu’une entreprise qui vend les renseignements personnels du consommateur, ou qui les divulgue à des fins commerciales, divulgue à ce consommateur:
(1) Les catégories d’informations personnelles que l’entreprise a collectées sur le consommateur.
(2) Les catégories d’informations personnelles que l’entreprise a vendues sur le consommateur et les catégories de tiers auxquels les informations personnelles ont été vendues, par catégorie ou catégories d’informations personnelles pour chaque tiers à qui les informations personnelles ont été vendues.
(3) Les catégories de renseignements personnels que l’entreprise a divulgués sur le consommateur à des fins commerciales.
(b) Une entreprise qui vend des renseignements personnels sur un consommateur, ou qui divulgue des renseignements personnels sur un consommateur à des fins commerciales, doit divulguer, conformément au paragraphe (4) de la sous-section (a) de l’article 1798.130, les informations spécifiées dans la sous-division (a) ) au consommateur dès réception d’une demande vérifiable du consommateur.
(c) Une entreprise qui vend les renseignements personnels des consommateurs ou qui divulgue les renseignements personnels des consommateurs à des fins commerciales doit divulguer, conformément au sous-paragraphe (C) du paragraphe (5) de la sous-section (a) de l’article 1798.130:
(1) La ou les catégories d’informations personnelles des consommateurs qu’elle a vendues, ou si l’entreprise n’a pas vendu les informations personnelles des consommateurs, elle doit divulguer ce fait.
(2) La ou les catégories de renseignements personnels des consommateurs qu’elle a divulguées à des fins commerciales, ou si l’entreprise n’a pas divulgué les renseignements personnels des consommateurs à des fins commerciales, elle doit divulguer ce fait.
(d) Un tiers ne vendra pas d’informations personnelles sur un consommateur qui ont été vendues à un tiers par une entreprise à moins que le consommateur n’ait reçu un avis explicite et ait la possibilité d’exercer son droit de retrait conformément à 1798.120.

 

 

1798.120.
 (a) Un consommateur a le droit, à tout moment, de diriger une entreprise qui vend des informations personnelles sur le consommateur à des tiers pour ne pas vendre les informations personnelles du consommateur. Ce droit peut être qualifié de droit de retrait.
(b) Une entreprise qui vend les informations personnelles des consommateurs à des tiers doit aviser les consommateurs, conformément à la sous-section (a) de l’article 1798.135, que ces informations peuvent être vendues et que les consommateurs ont le droit de refuser la vente de leur renseignements personnels.
(c) Une entreprise qui a reçu l’ordre d’un consommateur de ne pas vendre les renseignements personnels du consommateur ou, dans le cas des renseignements personnels d’un consommateur mineur, n’a pas reçu le consentement de vendre les renseignements personnels du consommateur mineur est interdite, conformément au paragraphe (4 ) de la sous-section (a) de l’article 1798.135, de vendre les renseignements personnels du consommateur après avoir reçu les instructions du consommateur, à moins que le consommateur ne donne ultérieurement une autorisation expresse pour la vente des renseignements personnels du consommateur.
(d) Nonobstant la sous-section (a), une entreprise ne doit pas vendre les renseignements personnels des consommateurs si l’entreprise sait réellement que le consommateur est âgé de moins de 16 ans, sauf si le consommateur, dans le cas des consommateurs entre 13 et 16 ans d’âge, ou le parent ou tuteur du consommateur, dans le cas des consommateurs de moins de 13 ans, a autorisé la vente des informations personnelles du consommateur. Une entreprise qui ignore volontairement l’âge du consommateur est réputée avoir eu une connaissance effective de l’âge du consommateur. Ce droit peut être appelé le «droit d’accepter».

 

 

1798.125.
 (a) (1) Une entreprise ne doit pas discriminer un consommateur parce que le consommateur a exercé l’un des droits du consommateur en vertu du présent titre, y compris, mais sans s’y limiter, par:
(A) Refuser des biens ou des services au consommateur.
(B) Facturer des prix ou des taux différents pour des biens ou des services, y compris en utilisant des remises ou d’autres avantages ou en imposant des pénalités.
(C) Fournir un niveau ou une qualité de produits ou de services différents au consommateur, si le consommateur exerce les droits du consommateur en vertu de ce titre.
(D) Suggérer que le consommateur recevra un prix ou un taux différent pour des biens ou des services ou un niveau ou une qualité de produits ou de services différents.
(2) Rien dans la présente sous-section n’interdit à une entreprise de facturer à un consommateur un prix ou un taux différent, ou de fournir un niveau ou une qualité de produits ou de services différents au consommateur, si cette différence est raisonnablement liée à la valeur fournie au consommateur par les données du consommateur.
(b) (1) Une entreprise peut offrir des incitatifs financiers, y compris des paiements aux consommateurs à titre de compensation, pour la collecte d’informations personnelles, la vente d’informations personnelles ou la suppression d’informations personnelles. Une entreprise peut également proposer un prix, un taux, un niveau ou une qualité de biens ou de services différents au consommateur si ce prix ou cette différence est directement lié à la valeur fournie au consommateur par les données du consommateur.
(2) Une entreprise qui offre des incitations financières conformément à la sous-section (a) doit informer les consommateurs des incitations financières conformément à l’article 1798.135.
(3) Une entreprise ne peut intégrer un consommateur à un programme d’incitation financière que si le consommateur lui donne son consentement préalable conformément à l’article 1798.135 qui décrit clairement les conditions importantes du programme d’incitation financière et qui peut être révoqué par le consommateur. à tout moment.
(4) Une entreprise ne doit pas recourir à des pratiques incitatives financières qui sont de nature injuste, déraisonnable, coercitive ou usuraire.

 

 

1798.130.
 (a) Afin de se conformer aux articles 1798.100, 1798.105, 1798.110, 1798.115 et 1798.125, sous une forme raisonnablement accessible aux consommateurs, une entreprise doit:
(1) Mettre à la disposition des consommateurs au moins deux méthodes désignées pour soumettre les demandes de renseignements devant être divulgués conformément aux articles 1798.110 et 1798.115, y compris, au minimum, un numéro de téléphone sans frais, et si l’entreprise tient un site Web Internet , une adresse de site Web.
(2) Divulguer et fournir gratuitement les informations requises à un consommateur dans les 45 jours suivant la réception d’une demande vérifiable du consommateur. L’entreprise doit rapidement prendre des mesures pour déterminer si la demande est une demande vérifiable, mais cela ne prolongera pas l’obligation de l’entreprise de divulguer et de fournir les informations dans les 45 jours suivant la réception de la demande du consommateur. Le délai pour fournir les informations requises peut être prolongé une fois de 45 jours supplémentaires lorsque cela est raisonnablement nécessaire, à condition que le consommateur soit informé de la prolongation dans le premier délai de 45 jours. La divulgation doit couvrir la période de 12 mois précédant la réception par l’entreprise de la demande vérifiable et doit être faite par écrit et livrée via le compte du consommateur auprès de l’entreprise, si le consommateur maintient un compte auprès de l’entreprise, ou par courrier ou par voie électronique au choix du consommateur si le consommateur ne tient pas de compte auprès de l’entreprise, dans un format facilement utilisable qui permet au consommateur de transmettre ces informations d’une entité à une autre entité sans entrave. L’entreprise n’impose pas au consommateur de créer un compte auprès de l’entreprise afin de faire une demande vérifiable.
(3) Aux fins de la sous-section (b) de l’article 1798.110:
(A) Pour identifier le consommateur, associez les informations fournies par le consommateur dans la demande vérifiable à toute information personnelle précédemment collectée par l’entreprise sur le consommateur.
(B) Identifiez par catégorie ou catégories les informations personnelles collectées sur le consommateur au cours des 12 mois précédents en référence à la ou aux catégories énumérées dans la sous-division (c) qui décrit le plus étroitement les informations personnelles collectées.
(4) Aux fins de la sous-section (b) de l’article 1798.115:
(A) Identifier le consommateur et associer les informations fournies par le consommateur dans la demande vérifiable à toute information personnelle précédemment collectée par l’entreprise sur le consommateur.
(B) Identifier par catégorie ou catégories les informations personnelles du consommateur que l’entreprise a vendues au cours des 12 mois précédents en se référant à la catégorie énumérée dans la sous-division (c) qui décrit le plus étroitement les informations personnelles, et fournir les catégories de tiers à à qui les renseignements personnels du consommateur ont été vendus au cours des 12 mois précédents par référence à la ou aux catégories énumérées dans la sous-division (c) qui décrit le plus étroitement les renseignements personnels vendus. L’entreprise doit divulguer les informations dans une liste distincte d’une liste établie aux fins du sous-paragraphe (C).
(C) Identifier par catégorie ou catégories les informations personnelles du consommateur que l’entreprise a divulguées à des fins commerciales au cours des 12 mois précédents en se référant à la ou aux catégories énumérées dans la sous-division (c) qui décrit le plus étroitement les informations personnelles, et fournir les catégories de tiers auxquels les renseignements personnels du consommateur ont été divulgués à des fins commerciales au cours des 12 mois précédents par référence à la ou aux catégories énumérées dans la sous-section (c) qui décrit le plus étroitement les renseignements personnels divulgués. L’entreprise doit divulguer les informations dans une liste distincte d’une liste établie aux fins du sous-paragraphe (B).
(5) Divulguez les informations suivantes dans sa ou ses politiques de confidentialité en ligne si l’entreprise a une ou des politiques de confidentialité en ligne et dans toute description spécifique à la Californie des droits de confidentialité des consommateurs, ou si l’entreprise ne maintient pas ces politiques, sur son Internet Site Web et mettez à jour ces informations au moins une fois tous les 12 mois:
(A) Une description des droits d’un consommateur conformément aux articles 1798.110, 1798.115 et 1798.125 et une ou plusieurs méthodes désignées pour soumettre des demandes.
(B) Aux fins de la sous-section (c) de la section 1798.110, une liste des catégories de renseignements personnels qu’elle a recueillis sur les consommateurs au cours des 12 mois précédents par référence à la ou aux catégories énumérées dans la sous-division (c) qui décrivent le plus étroitement les informations personnelles collectées.
(C) Aux fins des paragraphes (1) et (2) de la sous-section (c) de l’article 1798.115, deux listes distinctes:
(i) Une liste des catégories de renseignements personnels qu’elle a vendus sur les consommateurs au cours des 12 mois précédents en référence à la ou aux catégories énumérées dans la sous-division (c) qui décrivent le plus fidèlement les renseignements personnels vendus, ou si l’entreprise n’a pas vendu les informations personnelles des consommateurs au cours des 12 mois précédents, l’entreprise doit divulguer ce fait.
(ii) Une liste des catégories de renseignements personnels qu’elle a divulgués sur les consommateurs à des fins commerciales au cours des 12 mois précédents en référence à la catégorie énumérée dans la sous-section (c) qui décrit le plus étroitement les renseignements personnels divulgués, ou si l’entreprise a n’a pas divulgué les renseignements personnels des consommateurs à des fins commerciales au cours des 12 mois précédents, l’entreprise doit divulguer ce fait.
(6) Veiller à ce que toutes les personnes chargées de traiter les demandes des consommateurs concernant les pratiques de confidentialité de l’entreprise ou la conformité de l’entreprise à ce titre soient informées de toutes les exigences des sections 1798.110, 1798.115, 1798.125 et de cette section, et de la manière de diriger les consommateurs vers l’exercice de leurs droits. sous ces articles.
(7) Utiliser les informations personnelles collectées auprès du consommateur dans le cadre de la vérification par l’entreprise de la demande du consommateur uniquement à des fins de vérification.
(b) Une entreprise n’est pas tenue de fournir les renseignements exigés par les articles 1798.110 et 1798.115 au même consommateur plus de deux fois par période de 12 mois.
(c) Les catégories de renseignements personnels devant être divulgués conformément aux articles 1798.110 et 1798.115 doivent suivre la définition des renseignements personnels dans l’article 1798.140.

 

 

1798.135.
 (a) Une entreprise qui est tenue de se conformer à l’article 1798.120 doit, sous une forme raisonnablement accessible aux consommateurs:
(1) Fournir un lien clair et visible sur la page d’accueil Internet de l’entreprise, intitulé «Ne pas vendre mes informations personnelles», vers une page Web Internet qui permet à un consommateur, ou à une personne autorisée par le consommateur, de se retirer de la vente des informations personnelles du consommateur. Une entreprise ne doit pas obliger un consommateur à créer un compte afin de lui demander de ne pas vendre ses informations personnelles.
(2) Incluez une description des droits d’un consommateur conformément à la section 1798.120, ainsi qu’un lien séparé vers la page Internet «Ne pas vendre mes informations personnelles» dans:
(A) Sa ou ses politiques de confidentialité en ligne si l’entreprise a une ou des politiques de confidentialité en ligne.
(B) Toute description propre à la Californie des droits de confidentialité des consommateurs.
(3) Veiller à ce que toutes les personnes chargées de traiter les demandes des consommateurs concernant les pratiques de confidentialité de l’entreprise ou la conformité de l’entreprise à ce titre soient informées de toutes les exigences de la section 1798.120 et de cette section et de la manière de diriger les consommateurs vers l’exercice de leurs droits en vertu de ces sections.
(4) Pour les consommateurs qui exercent leur droit de refuser la vente de leurs informations personnelles, s’abstiennent de vendre les informations personnelles collectées par l’entreprise sur le consommateur.
(5) Pour un consommateur qui a choisi de ne pas vendre ses renseignements personnels, respecter la décision du consommateur de se retirer pendant au moins 12 mois avant de demander au consommateur d’autoriser la vente des renseignements personnels du consommateur.
(6) Utiliser toute information personnelle collectée auprès du consommateur dans le cadre de la soumission de la demande de désinscription du consommateur uniquement aux fins de se conformer à la demande de désinscription.
(b) Rien dans ce titre ne doit être interprété comme obligeant une entreprise à se conformer au titre en incluant les liens et le texte requis sur la page d’accueil que l’entreprise met à la disposition du public en général, si l’entreprise maintient une page d’accueil séparée et supplémentaire qui est dédié aux consommateurs californiens et qui comprend les liens et le texte requis, et l’entreprise prend des mesures raisonnables pour s’assurer que les consommateurs californiens sont dirigés vers la page d’accueil des consommateurs californiens et non vers la page d’accueil mise à la disposition du public en général.
(c) Un consommateur peut autoriser une autre personne uniquement à se retirer de la vente des renseignements personnels du consommateur au nom du consommateur, et une entreprise doit se conformer à une demande de retrait reçue d’une personne autorisée par le consommateur à agir au nom du consommateur. , conformément aux règlements adoptés par le procureur général.

 

 

1798.140.
 Aux fins de ce titre:
(a) Les «informations agrégées des consommateurs» désignent les informations relatives à un groupe ou à une catégorie de consommateurs, dont l’identité individuelle des consommateurs a été supprimée, qui ne sont pas liées ou raisonnablement liées à un consommateur ou à un foyer, y compris via un appareil. «Informations client agrégées» ne signifie pas un ou plusieurs enregistrements de consommateurs individuels qui ont été désidentifiés.
b) «Informations biométriques» désigne les caractéristiques physiologiques, biologiques ou comportementales d’un individu, y compris l’acide désoxyribonucléique (ADN) d’un individu, qui peuvent être utilisés, seuls ou en combinaison les uns avec les autres ou avec d’autres données d’identification, pour établir l’identité individuelle. Les informations biométriques comprennent, mais sans s’y limiter, les images de l’iris, de la rétine, des empreintes digitales, du visage, de la main, de la paume, des veines et des enregistrements vocaux, à partir desquels un modèle d’identification, tel qu’une empreinte faciale, un modèle de minuties ou une empreinte vocale , peuvent être extraits, ainsi que des schémas ou rythmes de frappe, des schémas de marche ou des rythmes et des données de sommeil, de santé ou d’exercice contenant des informations d’identification.
(c) «Entreprise» désigne:
(1) Une entreprise individuelle, une société de personnes, une société à responsabilité limitée, une société, une association ou une autre entité juridique qui est organisée ou exploitée au profit ou au bénéfice financier de ses actionnaires ou d’autres propriétaires, qui recueille les renseignements personnels des consommateurs, ou pour le compte dont ces informations sont collectées et qui, seule, ou conjointement avec d’autres, détermine les finalités et les moyens du traitement des informations personnelles des consommateurs, qui fait des affaires dans l’État de Californie et qui satisfait à un ou plusieurs des seuils suivants:
(A) A des revenus annuels bruts supérieurs à vingt-cinq millions de dollars (25 000 000 $), ajustés conformément au paragraphe (5) de la sous-section (a) de l’article 1798.185.
(B) Seul ou en combinaison, chaque année achète, reçoit à des fins commerciales de l’entreprise, vend ou partage à des fins commerciales, seuls ou en combinaison, les renseignements personnels de 50000 consommateurs, ménages ou appareils ou plus.
(C) tire 50 pour cent ou plus de ses revenus annuels de la vente des renseignements personnels des consommateurs.
(2) Toute entité qui contrôle ou est contrôlée par une entreprise, telle que définie au paragraphe (1), et qui partage une image de marque commune avec l’entreprise. «Contrôle» ou «contrôlé» désigne la propriété ou le pouvoir de voter de plus de 50 pour cent des actions en circulation de toute catégorie de titres avec droit de vote d’une entreprise; contrôler de quelque manière que ce soit l’élection de la majorité des administrateurs ou des personnes exerçant des fonctions similaires; ou le pouvoir d’exercer une influence dominante sur la gestion d’une entreprise. «Marque commune» signifie un nom, une marque de service ou une marque partagée.
(d) L’expression «finalité commerciale» désigne l’utilisation des renseignements personnels à des fins opérationnelles de l’entreprise ou d’un fournisseur de services, ou à d’autres fins notifiées, à condition que l’utilisation des renseignements personnels soit raisonnablement nécessaire et proportionnée pour atteindre l’objectif opérationnel pour lequel le des informations personnelles ont été collectées ou traitées ou dans un autre but opérationnel compatible avec le contexte dans lequel les informations personnelles ont été collectées. Les objectifs commerciaux sont:
(1) Audit lié à une interaction actuelle avec le consommateur et aux transactions simultanées, y compris, mais sans s’y limiter, le comptage des impressions d’annonces pour les visiteurs uniques, la vérification du positionnement et de la qualité des impressions d’annonces et l’audit de la conformité à cette spécification et à d’autres normes.
(2) Détecter les incidents de sécurité, se protéger contre les activités malveillantes, trompeuses, frauduleuses ou illégales, et poursuivre les responsables de cette activité.
(3) Débogage pour identifier et réparer les erreurs qui altèrent la fonctionnalité prévue existante.
(4) Utilisation transitoire à court terme, à condition que les informations personnelles ne soient pas divulguées à un autre tiers et ne soient pas utilisées pour créer un profil sur un consommateur ou modifier d’une autre manière l’expérience d’un consommateur individuel en dehors de l’interaction actuelle, y compris, mais sans s’y limiter à, la personnalisation contextuelle des annonces diffusées dans le cadre de la même interaction.
(5) Exécution de services pour le compte de l’entreprise ou du fournisseur de services, y compris la gestion ou la gestion des comptes, la fourniture de service client, le traitement ou l’exécution des commandes et des transactions, la vérification des informations client, le traitement des paiements, la fourniture de financement, la fourniture de services de publicité ou de marketing, la fourniture de services d’analyse , ou fournir des services similaires pour le compte de l’entreprise ou du fournisseur de services.
(6) Entreprendre des recherches internes pour le développement et la démonstration technologiques.
(7) Entreprendre des activités pour vérifier ou maintenir la qualité ou la sécurité d’un service ou d’un appareil qui appartient, fabriqué, fabriqué ou contrôlé par l’entreprise, et pour améliorer, mettre à niveau ou améliorer le service ou l’appareil qui est possédé, fabriqué , fabriqués pour ou contrôlés par l’entreprise.
(e) «Collecte», «collecté» ou «collecte» désigne l’achat, la location, la collecte, l’obtention, la réception ou l’accès à toute information personnelle relative à un consommateur par quelque moyen que ce soit. Cela comprend la réception d’informations du consommateur, de manière active ou passive, ou en observant le comportement du consommateur.
(f) «fins commerciales» signifie promouvoir les intérêts commerciaux ou économiques d’une personne, par exemple en incitant une autre personne à acheter, louer, louer à bail, adhérer, souscrire à, fournir ou échanger des produits, biens, biens, informations ou services, ou permettre ou effectuer, directement ou indirectement, une transaction commerciale. Les «fins commerciales» ne comprennent pas le fait de s’engager dans un discours que les tribunaux d’État ou fédéraux ont reconnu comme un discours non commercial, y compris le discours politique et le journalisme.
(g) «Consommateur» désigne une personne physique qui est un résident de Californie, tel que défini dans la Section 17014 du Titre 18 du Code des Règlements de Californie, comme cette section se lisait le 1er septembre 2017, quelle que soit son identification, y compris par tout identifiant unique.
(h) «Désidentifié» signifie des informations qui ne peuvent pas raisonnablement identifier, se rapporter à, décrire, être susceptibles d’être associées à, ou être liées, directement ou indirectement, à un consommateur particulier, à condition qu’une entreprise qui utilise des informations non identifiées:
(1) A mis en place des garanties techniques qui interdisent la réidentification du consommateur auquel les informations peuvent se rapporter.
(2) A mis en place des processus commerciaux qui interdisent spécifiquement la réidentification des informations.
(3) A mis en place des processus opérationnels pour empêcher la divulgation accidentelle d’informations non identifiées.
(4) Ne tente pas de réidentifier les informations.
(i) «Méthodes désignées pour soumettre des demandes» désigne une adresse postale, une adresse e-mail, une page Web Internet, un portail Web Internet, un numéro de téléphone sans frais ou toute autre information de contact applicable, par laquelle les consommateurs peuvent soumettre une demande ou une instruction sous ce titre, et tout nouveau moyen convivial de contacter une entreprise, tel qu’approuvé par le procureur général conformément à l’article 1798.185.
(j) «Appareil» désigne tout objet physique capable de se connecter à Internet, directement ou indirectement, ou à un autre appareil.
(k) «Informations sur l’assurance maladie» désigne le numéro de police d’assurance du consommateur ou le numéro d’identification du souscripteur, tout identifiant unique utilisé par un assureur maladie pour identifier le consommateur, ou toute information figurant dans la demande du consommateur et l’historique des réclamations, y compris les dossiers d’appel, si les informations sont liées ou raisonnablement liées à un consommateur ou à un foyer, y compris via un appareil, par une entreprise ou un fournisseur de services.
(l) «Page d’accueil» désigne la page d’introduction d’un site Web Internet et de toute page Web Internet où des informations personnelles sont collectées. Dans le cas d’un service en ligne, tel qu’une application mobile, la page d’accueil désigne la page de la plateforme ou la page de téléchargement de l’application, un lien dans l’application, par exemple depuis la configuration de l’application, «À propos», «Informations» ou la page des paramètres, et tout autre endroit qui permet aux consommateurs de consulter l’avis requis par la sous-section (a) de l’article 1798.145, y compris, mais sans s’y limiter, avant de télécharger l’application.
(m) «inférence» ou «inférence» signifie la dérivation d’informations, de données, d’hypothèses ou de conclusions à partir de faits, de preuves ou d’une autre source d’informations ou de données.
(n) «Personne» désigne un particulier, une entreprise individuelle, une entreprise, une société de personnes, une coentreprise, un syndicat, une fiducie commerciale, une société, une société, une société à responsabilité limitée, une association, un comité et toute autre organisation ou groupe de personnes agissant de concert.
(o) (1) «Informations personnelles» désigne les informations qui identifient, concernent, décrivent, peuvent être associées à, ou pourraient raisonnablement être liées, directement ou indirectement, à un consommateur ou à un ménage particulier. Les informations personnelles comprennent, mais sans s’y limiter, les éléments suivants:
(A) Identifiants tels qu’un vrai nom, un alias, une adresse postale, un identifiant personnel unique, un identifiant en ligne, une adresse IP, une adresse e-mail, un nom de compte, un numéro de sécurité sociale, un numéro de permis de conduire, un numéro de passeport ou d’autres identifiants similaires.
(B) Toutes les catégories de renseignements personnels décrites à la sous-section (e) de la section 1798.80.
(C) Caractéristiques des classifications protégées en vertu de la loi californienne ou fédérale.
(D) Informations commerciales, y compris les enregistrements de biens personnels, de produits ou de services achetés, obtenus ou considérés, ou d’autres histoires ou tendances d’achat ou de consommation.
(E) Informations biométriques.
(F) Internet ou autres informations sur l’activité du réseau électronique, y compris, mais sans s’y limiter, l’historique de navigation, l’historique de recherche et les informations concernant l’interaction d’un consommateur avec un site Web, une application ou une publicité.
(G) Données de géolocalisation.
(H) Informations audio, électroniques, visuelles, thermiques, olfactives ou similaires.
(I) Informations professionnelles ou liées à l’emploi.
(J) Informations sur l’éducation, définies comme des informations qui ne sont pas accessibles au public, des informations personnelles identifiables telles que définies dans la loi sur les droits à l’éducation de la famille et la confidentialité (20 USC section 1232g, 34 CFR partie 99)
(K) Inférences tirées de l’une quelconque des informations identifiées dans cette sous-division pour créer un profil sur un consommateur reflétant les préférences, les caractéristiques, les tendances psychologiques, les préférences, les prédispositions, le comportement, les attitudes, l’intelligence, les capacités et les aptitudes du consommateur.
(2) Les «informations personnelles» ne comprennent pas les informations accessibles au public. À ces fins, «accessible au public» signifie les informations qui sont légalement rendues disponibles à partir des archives du gouvernement fédéral, de l’État ou local, le cas échéant des conditions associées à ces informations. «Accessible au public» ne signifie pas les informations biométriques collectées par une entreprise sur un consommateur à l’insu du consommateur. Les informations ne sont pas «accessibles au public» si ces données sont utilisées à des fins incompatibles avec l’objectif pour lequel les données sont conservées et mises à disposition dans les archives gouvernementales ou pour lesquelles elles sont conservées publiquement. Le terme «accessible au public» n’inclut pas les informations sur les consommateurs qui sont des informations non identifiées ou agrégées sur les consommateurs.
(p) «Identificateur probabiliste» désigne l’identification d’un consommateur ou d’un appareil avec un degré de certitude plus probable qu’improbable basé sur des catégories de renseignements personnels incluses ou similaires aux catégories énumérées dans la définition des renseignements personnels.
(q) «Traitement» désigne toute opération ou ensemble d’opérations qui sont effectuées sur des données personnelles ou sur des ensembles de données personnelles, que ce soit ou non par des moyens automatisés.
(r) «Pseudonymiser» ou «pseudonymiser» signifie le traitement des informations personnelles d’une manière qui rend les informations personnelles ne plus attribuables à un consommateur spécifique sans l’utilisation d’informations supplémentaires, à condition que les informations supplémentaires soient conservées séparément et soumises à des mesures techniques et organisationnelles pour garantir que les informations personnelles ne sont pas attribuées à un consommateur identifié ou identifiable.
(s) «Recherche» désigne une étude et une observation scientifiques systématiques, y compris la recherche fondamentale ou la recherche appliquée qui est dans l’intérêt public et qui adhère à toutes les autres lois applicables en matière d’éthique et de confidentialité ou d’études menées dans l’intérêt public dans le domaine de la santé publique . La recherche d’informations personnelles qui peuvent avoir été collectées auprès d’un consommateur au cours des interactions du consommateur avec le service ou l’appareil d’une entreprise à d’autres fins doit être:
(1) Compatible avec l’objectif commercial pour lequel les informations personnelles ont été collectées.
(2) Par la suite pseudonymisées et désidentifiées, ou désidentifiées et dans l’ensemble, de sorte que les informations ne peuvent pas raisonnablement identifier, se rapporter, décrire, être susceptibles d’être associées ou être liées, directement ou indirectement, à un consommateur particulier.
(3) Soumis à des garanties techniques qui interdisent la réidentification du consommateur auquel les informations peuvent se rapporter.
(4) Soumis à des processus commerciaux qui interdisent spécifiquement la réidentification des informations.
(5) Soumis à des processus commerciaux pour éviter la divulgation par inadvertance d’informations non identifiées.
(6) Protégé de toute tentative de réidentification.
(7) Utilisé uniquement à des fins de recherche compatibles avec le contexte dans lequel les informations personnelles ont été collectées.
(8) Ne pas être utilisé à des fins commerciales.
(9) Soumis par l’entreprise effectuant la recherche à des contrôles de sécurité supplémentaires, l’accès aux données de recherche est limité uniquement aux personnes physiques nécessaires à la réalisation de l’objectif de la recherche.
(t) (1) «Vendre», «vendre», «vendre» ou «vendu» signifie vendre, louer, libérer, divulguer, diffuser, mettre à disposition, transférer ou autrement communiquer oralement, par écrit ou par voie électronique ou d’autres moyens, les informations personnelles d’un consommateur par l’entreprise à une autre entreprise ou à un tiers pour une contrepartie monétaire ou autre.
(2) Aux fins du présent titre, une entreprise ne vend pas de renseignements personnels lorsque:
(A) Un consommateur utilise ou ordonne à l’entreprise de divulguer intentionnellement des informations personnelles ou utilise l’entreprise pour interagir intentionnellement avec un tiers, à condition que le tiers ne vende pas également les informations personnelles, à moins que cette divulgation ne soit conforme aux dispositions du présent Titre. Une interaction intentionnelle se produit lorsque le consommateur a l’intention d’interagir avec le tiers, via une ou plusieurs interactions délibérées. Le survol, la mise en sourdine, la mise en pause ou la fermeture d’un contenu donné ne constitue pas l’intention d’un consommateur d’interagir avec un tiers.
(B) L’entreprise utilise ou partage un identifiant pour un consommateur qui a choisi de ne pas vendre ses informations personnelles dans le but d’alerter les tiers que le consommateur a choisi de ne pas vendre ses informations personnelles.
(C) L’entreprise utilise ou partage avec un fournisseur de services les renseignements personnels d’un consommateur qui sont nécessaires pour réaliser des fins commerciales si les deux conditions suivantes sont remplies: les services que le fournisseur de services fournit pour le compte de l’entreprise, à condition que le service Le fournisseur ne vend pas non plus les informations personnelles.
(i) L’entreprise a notifié que les informations sont utilisées ou partagées dans ses conditions générales conformément à la section 1798.135.
(ii) Le fournisseur de services ne collecte, ne vend ni n’utilise davantage les informations personnelles du consommateur, sauf si cela est nécessaire pour réaliser l’objectif commercial.
(D) L’entreprise transfère à un tiers les informations personnelles d’un consommateur en tant qu’actif faisant partie d’une fusion, d’une acquisition, d’une faillite ou d’une autre transaction dans laquelle le tiers assume le contrôle de tout ou partie de l’entreprise à condition que ces informations est utilisé ou partagé conformément aux articles 1798.110 et 1798.115. Si un tiers modifie matériellement la façon dont il utilise ou partage les renseignements personnels d’un consommateur d’une manière qui est matériellement incompatible avec les promesses faites au moment de la collecte, il doit fournir un préavis de la nouvelle pratique ou du changement de pratique au consommateur. L’avis doit être suffisamment visible et solide pour garantir que les consommateurs existants puissent facilement exercer leurs choix conformément à l’article 1798.120. Cet alinéa n’autorise pas une entreprise à fabriquer du matériel,
(u) «Service» ou «services» désigne le travail, la main-d’œuvre et les services, y compris les services fournis dans le cadre de la vente ou de la réparation de biens.
(v) «Prestataire de services» désigne une entreprise individuelle, un partenariat, une société à responsabilité limitée, une société, une association ou une autre entité juridique organisée ou exploitée au profit ou au profit financier de ses actionnaires ou d’autres propriétaires, qui traite les informations au nom de une entreprise et à laquelle l’entreprise divulgue les informations personnelles d’un consommateur à des fins commerciales conformément à un contrat écrit, à condition que le contrat interdise à l’entité recevant les informations de conserver, d’utiliser ou de divulguer les informations personnelles à des fins autres que celles spécifiques. le but de l’exécution des services spécifiés dans le contrat pour l’entreprise, ou tel que permis par le présent titre, y compris la conservation, l’utilisation,ou la divulgation des renseignements personnels à des fins commerciales autres que la fourniture des services spécifiés dans le contrat avec l’entreprise.
(w) «Tiers» désigne une personne qui n’est l’une des personnes suivantes:
(1) L’entreprise qui recueille les informations personnelles des consommateurs sous ce titre.
(2) Une personne à qui l’entreprise divulgue les renseignements personnels d’un consommateur à des fins commerciales conformément à un contrat écrit, à condition que le contrat:
(A) Interdit à la personne recevant les informations personnelles:
(i) Vendre les informations personnelles.
(ii) Conserver, utiliser ou divulguer les informations personnelles à des fins autres que dans le but spécifique de fournir les services spécifiés dans le contrat, y compris la conservation, l’utilisation ou la divulgation des informations personnelles à des fins commerciales autres que la fourniture des services spécifiés Dans le contrat.
(iii) conserver, utiliser ou divulguer les informations en dehors de la relation commerciale directe entre la personne et l’entreprise.
(B) Comprend une attestation faite par la personne recevant les renseignements personnels que la personne comprend les restrictions du sous-paragraphe (A) et s’y conformera.
Une personne visée au paragraphe (2) qui enfreint l’une des restrictions énoncées dans ce titre sera responsable des violations. Une entreprise qui divulgue des informations personnelles à une personne couverte par le paragraphe (2) conformément au paragraphe (2) ne sera pas responsable en vertu de ce titre si la personne qui reçoit les informations personnelles les utilise en violation des restrictions énoncées dans ce titre, à condition qu’au moment de la divulgation des renseignements personnels, l’entreprise n’a pas la connaissance réelle, ni aucune raison de croire, que la personne a l’intention de commettre une telle violation.
(x) «Identifiant unique» ou «Identifiant personnel unique» désigne un identifiant persistant pouvant être utilisé pour reconnaître un consommateur, une famille ou un appareil lié à un consommateur ou à une famille, au fil du temps et entre différents services, y compris: mais sans s’y limiter, un identifiant d’appareil; une adresse de protocole Internet; les cookies, les balises, les pixels invisibles, les identifiants d’annonces mobiles ou une technologie similaire; numéro de client, pseudonyme unique ou alias d’utilisateur; numéros de téléphone ou autres formes d’identificateurs persistants ou probabilistes pouvant être utilisés pour identifier un consommateur ou un appareil particulier. Aux fins de cette sous-section, «famille» signifie un parent ou tuteur ayant la garde et tout enfant mineur dont le parent ou le tuteur a la garde.
(y) «Demande de consommateur vérifiable» désigne une demande faite par un consommateur, par un consommateur au nom de l’enfant mineur du consommateur, ou par une personne physique ou une personne enregistrée auprès du secrétaire d’État, autorisée par le consommateur à agir au nom du consommateur, et que l’entreprise peut raisonnablement vérifier, conformément aux règlements adoptés par le procureur général conformément au paragraphe (7) de la sous-section (a) de l’article 1798.185, être le consommateur au sujet duquel l’entreprise a recueilli des renseignements personnels. Une entreprise n’est pas tenue de fournir des informations au consommateur conformément aux articles 1798.110 et 1798.115 si l’entreprise ne peut pas vérifier, conformément à la présente sous-section et aux règlements adoptés par le procureur général conformément au paragraphe (7) de la sous-section (a) de l’article 1798.185,

 

 

1798.145.
 (a) Les obligations imposées aux entreprises par ce titre ne restreignent pas la capacité d’une entreprise à:
(1) Conformez-vous aux lois fédérales, étatiques ou locales.
(2) Se conformer à une enquête civile, pénale ou réglementaire, une enquête, une assignation à comparaître ou une convocation par les autorités fédérales, étatiques ou locales.
(3) Coopérer avec les organismes d’application de la loi concernant la conduite ou l’activité que l’entreprise, le fournisseur de services ou un tiers croit raisonnablement et de bonne foi peut violer la loi fédérale, étatique ou locale.
(4) Exercer ou défendre des actions en justice.
(5) Recueillir, utiliser, conserver, vendre ou divulguer des informations sur les consommateurs qui sont désidentifiées ou dans les informations globales des consommateurs.
(6) Recueillir ou vendre les informations personnelles d’un consommateur si chaque aspect de cette conduite commerciale se déroule entièrement en dehors de la Californie. Aux fins de ce titre, la conduite commerciale a lieu entièrement en dehors de la Californie si l’entreprise a collecté ces informations alors que le consommateur était en dehors de la Californie, aucune partie de la vente des informations personnelles du consommateur n’a eu lieu en Californie, et aucune information personnelle collectée pendant que le consommateur était en Californie est vendu. Ce paragraphe ne permet pas à une entreprise de stocker, y compris sur un appareil, des informations personnelles sur un consommateur lorsque le consommateur est en Californie, puis de collecter ces informations personnelles lorsque le consommateur et les informations personnelles stockées se trouvent en dehors de la Californie.
(b) Les obligations imposées aux entreprises par les articles 1798.110 à 1798.135 inclusivement ne s’appliquent pas lorsque le respect par l’entreprise du titre violerait un privilège de preuve en vertu de la loi californienne et n’empêchera pas une entreprise de fournir les informations personnelles d’un consommateur à une personne couverte par un privilège de preuve en vertu de la loi californienne dans le cadre d’une communication privilégiée.
(c) La présente loi ne s’applique pas aux informations protégées ou relatives à la santé qui sont collectées par une entité couverte régie par la loi sur la confidentialité des informations médicales (partie 2.6 (commençant par l’article 56 de la division 1)) ou régies par la confidentialité, la sécurité et les règles de notification des infractions émises par le ministère fédéral de la Santé et des Services sociaux, parties 160 et 164 du titre 45 du Code of Federal Regulations, établies conformément à la loi de 1996 sur la transférabilité et la disponibilité de l’assurance maladie. Aux fins de la présente sous-section, la définition de «Renseignements médicaux» à l’article 56.05 s’appliquent et les définitions de «renseignements médicaux protégés» et d ‘«entité couverte» de la règle fédérale de confidentialité s’appliquent.
(d) Ce titre ne s’applique pas à la vente d’informations personnelles à ou à partir d’une agence d’information sur les consommateurs si ces informations doivent être déclarées dans, ou utilisées pour générer, un rapport de consommateur tel que défini par la sous-section (d) de la section 1681a du titre 15 du United States Code, et l’utilisation de ces informations est limitée par le Fair Credit Reporting Act fédéral (15 USC Sec. 1681 et suivants).
(e) Ce titre ne s’applique pas aux informations personnelles collectées, traitées, vendues ou divulguées conformément à la loi fédérale Gramm-Leach-Bliley (loi publique 106-102) et aux règlements d’application, si elles sont en conflit avec cette loi.
(f) Ce titre ne s’applique pas aux informations personnelles collectées, traitées, vendues ou divulguées conformément au Driver’s Privacy Protection Act de 1994 (18 USC Sec.2721 et suivants), si elles sont en conflit avec cette loi.
(g) Nonobstant les obligations d’une entreprise de répondre et d’honorer les demandes relatives aux droits des consommateurs en vertu du présent titre:
(1) Le délai imparti à une entreprise pour répondre à toute demande vérifiée d’un consommateur peut être prolongé de 90 jours supplémentaires si nécessaire, en tenant compte de la complexité et du nombre des demandes. L’entreprise informe le consommateur d’une telle prolongation dans les 45 jours suivant la réception de la demande, accompagnée des raisons du retard.
(2) Si l’entreprise n’agit pas à la demande du consommateur, l’entreprise informe le consommateur, sans délai et au plus tard dans le délai de réponse de la présente section, des raisons pour lesquelles aucune action n’a été entreprise et les droits dont le consommateur peut disposer pour faire appel de la décision auprès de l’entreprise.
(3) Si les demandes d’un consommateur sont manifestement infondées ou excessives, notamment en raison de leur caractère répétitif, une entreprise peut soit facturer des frais raisonnables, en tenant compte des coûts administratifs liés à la fourniture des informations ou de la communication ou à la prise de l’action demandée, ou refuser de donner suite à la demande et informer le consommateur de la raison du refus de la demande. Il incombe à l’entreprise de démontrer que toute demande vérifiée d’un consommateur est manifestement infondée ou excessive.
(h) Une entreprise qui divulgue des informations personnelles à un fournisseur de services ne sera pas responsable en vertu de ce titre si le fournisseur de services qui reçoit les informations personnelles les utilise en violation des restrictions énoncées dans le titre, à condition que, au moment de la divulgation du informations personnelles, l’entreprise n’a pas la connaissance réelle, ni aucune raison de croire, que le fournisseur de services a l’intention de commettre une telle violation. Un prestataire de services ne sera pas non plus responsable en vertu du présent titre des obligations d’une entreprise pour laquelle il fournit des services tels que définis dans ce titre.
(i) Ce titre ne doit pas être interprété comme obligeant une entreprise à réidentifier ou à lier des informations qui ne sont pas conservées d’une manière qui serait considérée comme des informations personnelles.
j) Les droits accordés aux consommateurs et les obligations imposées à l’entreprise dans ce titre ne portent pas atteinte aux droits et libertés des autres consommateurs.

 

 

1798.150.
 (a) (1) Tout consommateur dont les renseignements personnels non cryptés ou non expurgés, tels que définis au sous-paragraphe (A) du paragraphe (1) de la sous-division (d) de l’article 1798.81.5, font l’objet d’un accès et d’une exfiltration non autorisés, d’un vol ou la divulgation à la suite de la violation par l’entreprise de l’obligation de mettre en œuvre et de maintenir des procédures et des pratiques de sécurité raisonnables appropriées à la nature des informations pour protéger les informations personnelles peut intenter une action civile pour l’un des cas suivants:
(A) Pour recouvrer des dommages d’un montant d’au moins cent dollars (100 $) et d’au plus sept cent cinquante (750 $) par consommateur par incident ou dommage réel, selon le plus élevé des deux.
(B) Mesures injonctives ou déclaratoires.
(C) Toute autre réparation que le tribunal juge appropriée.
(2) Pour évaluer le montant des dommages-intérêts légaux, le tribunal tient compte d’une ou de plusieurs des circonstances pertinentes présentées par l’une des parties à l’affaire, y compris, mais sans s’y limiter, la nature et la gravité de la faute, le nombre des violations, la persistance de l’inconduite, la durée pendant laquelle l’inconduite s’est produite, le caractère volontaire de l’inconduite du défendeur et les actifs, les passifs et la valeur nette du défendeur.
(b) Les actions en vertu du présent article peuvent être intentées par un consommateur si toutes les conditions suivantes sont remplies:
(1) Avant d’entamer une action contre une entreprise pour des dommages-intérêts légaux sur une base individuelle ou à l’échelle de la classe, un consommateur doit fournir un avis écrit de 30 jours identifiant les dispositions spécifiques de ce titre qu’il prétend avoir été ou sont violées. . Dans le cas où un remède est possible, si dans les 30 jours, l’entreprise guérit effectivement la violation constatée et fournit au consommateur une déclaration écrite expresse indiquant que les violations ont été corrigées et qu’aucune autre violation ne se produira, aucune action en dommages-intérêts individuels ou collectifs. Des dommages-intérêts légaux à l’échelle mondiale peuvent être intentés contre l’entreprise. Aucun avis ne sera requis avant qu’un consommateur individuel n’entreprenne une action uniquement pour des dommages pécuniaires réels subis à la suite des violations alléguées de ce titre.
(2) Le consommateur intentant une action au sens de l’alinéa (1) de la sous-section c) avise le procureur général dans les 30 jours que l’action a été déposée.
(3) Le procureur général, sur réception de cet avis, doit, dans les 30 jours, faire l’une des choses suivantes:
(A) Aviser le consommateur qui intente l’action de l’intention du procureur général d’intenter une action contre la violation. Si le procureur général ne poursuit pas dans les six mois, le consommateur peut poursuivre l’action.
(B) S’abstenir d’agir dans les 30 jours, permettant au consommateur qui introduit l’action de procéder.
(C) Informez le consommateur qui introduit l’action qu’il ne doit pas poursuivre l’action.
(c) Rien dans la présente loi ne doit être interprété comme servant de base à un droit privé d’action en vertu d’une autre loi. Cela ne doit pas être interprété comme libérant une partie de tout devoir ou obligation imposé en vertu d’une autre loi ou de la Constitution des États-Unis ou de Californie.

 

 

1798.155.
 Toute entreprise ou tiers peut demander l’avis du procureur général pour obtenir des conseils sur la façon de se conformer aux dispositions du présent titre.
(a) Une entreprise sera en violation de ce titre si elle ne parvient pas à remédier à une violation alléguée dans les 30 jours après avoir été notifiée de la non-conformité alléguée. Toute entreprise, fournisseur de services ou autre personne qui enfreint ce titre sera passible d’une sanction civile telle que prévue à la section 17206 du Code des affaires et des professions dans une action civile intentée au nom du peuple de l’État de Californie par l’avocat. Général. Les sanctions civiles prévues dans la présente section seront exclusivement évaluées et recouvrées dans une action civile intentée au nom du peuple de l’État de Californie par le procureur général.
(b) Nonobstant l’article 17206 du Code des entreprises et des professions, toute personne, entreprise ou fournisseur de services qui viole intentionnellement ce titre peut être passible d’une amende civile pouvant aller jusqu’à sept mille cinq cents dollars (7500 $) pour chaque violation.
(c) Nonobstant l’article 17206 du Code des affaires et des professions, toute sanction civile imposée conformément à l’article 17206 pour une violation de ce titre, et le produit de tout règlement d’une action intentée en vertu de la sous-section (a), seront répartis comme suit :
(1) Vingt pour cent au Consumer Privacy Fund, créé au sein du Fonds général conformément à la sous-section (a) de la section 1798.109, dans le but de compenser entièrement tous les frais encourus par les tribunaux d’État et le procureur général en relation avec ce titre.
(2) Quatre-vingt pour cent à la juridiction au nom de laquelle l’action conduisant à la sanction civile a été intentée.
(d) L’intention du législateur est que les pourcentages spécifiés dans la sous-section (c) soient ajustés si nécessaire pour s’assurer que toute sanction civile imposée pour une violation de ce titre compense entièrement tous les coûts encourus par les tribunaux d’État et le procureur général en lié à ce titre, y compris un montant suffisant pour couvrir tout déficit d’un exercice précédent.

 

 

1798.160.
 (a) Un fonds spécial dénommé «Fonds pour la protection de la vie privée des consommateurs» est créé par les présentes au sein du Fonds général du Trésor public, et est disponible sur appropriation par le législateur pour compenser les coûts encourus par les tribunaux d’État dans le cadre d’actions intentées pour faire valoir ce titre et tous les frais engagés par le procureur général dans l’exercice des fonctions du procureur général en vertu de ce titre.
(b) Les fonds transférés au Consumer Privacy Fund seront utilisés exclusivement pour compenser les coûts encourus par les tribunaux d’État et le procureur général en relation avec ce titre. Ces fonds ne peuvent faire l’objet d’une affectation ou d’un transfert par la législature à toute autre fin, à moins que le directeur des finances ne détermine que les fonds dépassent le financement nécessaire pour compenser entièrement les coûts encourus par les tribunaux d’État et le procureur général dans le cadre avec ce titre, auquel cas la législature peut affecter des fonds excédentaires à d’autres fins.

 

 

1798.175.
 Ce titre vise à promouvoir le droit constitutionnel à la vie privée et à compléter les lois existantes relatives aux renseignements personnels des consommateurs, y compris, mais sans s’y limiter, le chapitre 22 (commençant par la section 22575) de la division 8 du Code des entreprises et professions et le titre 1.81 (commençant par l’article 1798.80). Les dispositions de ce titre ne se limitent pas aux informations collectées par voie électronique ou sur Internet, mais s’appliquent à la collecte et à la vente de toutes les informations personnelles collectées par une entreprise auprès des consommateurs. Dans la mesure du possible, la loi relative aux informations personnelles des consommateurs doit être interprétée de manière à s’harmoniser avec les dispositions de ce titre, mais en cas de conflit entre d’autres lois et les dispositions de ce titre,

 

 

1798.180.
 Ce titre est une question d’intérêt à l’échelle de l’État et remplace et prévient toutes les règles, réglementations, codes, ordonnances et autres lois adoptées par une ville, un comté, une ville et un comté, une municipalité ou une agence locale concernant la collecte et la vente des informations personnelles des consommateurs. par une entreprise.

 

 

1798.185.
 a) Au plus tard le 1er janvier 2020, le procureur général sollicitera une large participation du public afin d’adopter des règlements visant à promouvoir les objectifs du présent titre, y compris, mais sans s’y limiter, les domaines suivants:
(1) Mettre à jour au besoin des catégories supplémentaires de renseignements personnels à celles énumérées dans la sous-division (c) de la section 1798.130 et la sous-division (o) de la section 1798.140 afin de tenir compte des changements technologiques, des pratiques de collecte de données, des obstacles à la mise en œuvre et des problèmes de confidentialité.
(2) Mettre à jour au besoin la définition des identifiants uniques pour faire face aux changements technologiques, à la collecte de données, aux obstacles à la mise en œuvre et aux problèmes de confidentialité, ainsi que des catégories supplémentaires à la définition des méthodes désignées pour soumettre des demandes afin de faciliter la capacité d’un consommateur à obtenir des informations d’un affaires conformément à la section 1798.130.
(3) Établir toutes les exceptions nécessaires pour se conformer à la loi étatique ou fédérale, y compris, mais sans s’y limiter, celles relatives aux secrets commerciaux et aux droits de propriété intellectuelle, dans un délai d’un an après l’adoption de ce titre et si nécessaire par la suite.
(4) Établir des règles et des procédures pour ce qui suit, dans l’année suivant l’adoption du présent titre et au besoin par la suite:
(A) Pour faciliter et régir la soumission d’une demande par un consommateur de se retirer de la vente de renseignements personnels conformément au paragraphe (1) de la sous-section (a) de l’article 1798.145.
(B) Pour régir la conformité des entreprises avec la demande de retrait d’un consommateur.
(C) Le développement et l’utilisation d’un logo ou d’un bouton de désactivation reconnaissable et uniforme par toutes les entreprises afin de sensibiliser les consommateurs à la possibilité de refuser la vente de renseignements personnels.
(5) Ajustement du seuil monétaire au sous-paragraphe (A) du paragraphe (1) de la sous-division (b) de l’article 1798.106 en janvier de chaque année impaire pour tenir compte de toute augmentation de l’indice des prix à la consommation.
(6) Établir des règles, des procédures et toutes les exceptions nécessaires pour garantir que les avis et informations que les entreprises sont tenues de fournir en vertu du présent titre sont fournis d’une manière qui peut être facilement comprise par le consommateur moyen, sont accessibles aux consommateurs handicapés , et sont disponibles dans la langue principalement utilisée pour interagir avec le consommateur, y compris l’établissement de règles et de lignes directrices concernant les offres d’incitation financière, dans l’année suivant l’adoption de ce titre et au besoin par la suite.
(7) Établir des règles et des procédures pour promouvoir les objectifs des articles 1798.110 et 1798.115 et pour faciliter la capacité d’un consommateur ou de son mandataire autorisé à obtenir des informations conformément à l’article 1798.130, dans le but de minimiser le fardeau administratif des consommateurs, en tenant compte des la technologie, les problèmes de sécurité et le fardeau pesant sur l’entreprise pour régir la détermination d’une entreprise qu’une demande d’informations reçue par un consommateur est une demande vérifiable,y compris le traitement d’une demande soumise via un compte protégé par mot de passe géré par le consommateur auprès de l’entreprise pendant que le consommateur est connecté au compte comme une demande vérifiable et la fourniture d’un mécanisme permettant à un consommateur qui ne détient pas de compte auprès de l’entreprise de demander des informations via l’authentification par l’entreprise de l’identité du consommateur, dans un délai d’un an après l’adoption de ce titre et au besoin par la suite.
(b) Le procureur général peut adopter des règlements supplémentaires au besoin pour promouvoir les objectifs du présent titre.

 

 

1798.190.
 Si une série d’étapes ou de transactions faisait partie d’une seule transaction destinée dès le début à être entreprise dans l’intention d’éviter la portée de ce titre, y compris la divulgation d’informations par une entreprise à un tiers afin d’éviter la définition de vente, un tribunal ne tiendra pas compte des étapes intermédiaires ou des transactions aux fins de la réalisation des objectifs du présent titre.

 

 

1798.192.
 Toute disposition d’un contrat ou d’un accord de quelque nature que ce soit qui prétend renoncer ou limiter de quelque manière que ce soit les droits d’un consommateur en vertu du présent titre, y compris, mais sans s’y limiter, tout droit à un recours ou moyen d’exécution, sera réputée contraire à l’ordre public et sera nul et inapplicable. Cette section n’empêche pas un consommateur de refuser de demander des informations à une entreprise, de refuser de se retirer de la vente par une entreprise des informations personnelles du consommateur ou d’autoriser une entreprise à vendre les informations personnelles du consommateur après s’être préalablement désabonné.

 

 

1798.194.
 Ce titre doit être interprété libéralement pour réaliser ses objectifs.

 

 

1798.196.
 Ce titre est destiné à compléter les lois fédérales et étatiques, si cela est permis, mais ne s’applique pas si une telle application est préemptée par, ou en conflit avec, la loi fédérale ou la Constitution de Californie.

 

 

1798.198.
 (a) Sous réserve de la limitation prévue à la sous-section (b), ce titre entrera en vigueur le 1er janvier 2020.
(b) La présente loi n’entre en vigueur que si la mesure d’initiative n ° 17-0039, The Consumer Right to Privacy Act of 2018, est retirée du scrutin conformément à l’article 9604 du Code électoral.

 

SECONDE. 4.

 a) Les dispositions de ce projet de loi sont séparables. Si une disposition de ce projet de loi ou son application est jugée invalide, cette invalidité n’affectera pas les autres dispositions ou applications qui peuvent être mises en vigueur sans la disposition ou l’application invalides.
Retour haut de page

Conditions générales de vente

Préambule

Les présentes conditions générales de vente s’appliquent à toutes les prestations de services conclues sur le site Internet davidcontal.com
Le site Internet davidcontal.com est un service de :

– la société David Contal
– située à : 3 rue des mariniers 69009 Lyon
– adresse URL du site : https//www.contal-musique.com
– adresse mail : david@contal-musique.com
– téléphone : 06 78 26 91 10

Le Client déclare avoir pris connaissance et avoir accepté les conditions générales de vente antérieurement à la passation de la commande. La validation de la commande vaut donc acceptation des conditions générales de vente.

Ci-après le Vendeur ou la Société, d’une part, et la personne physique ou morale procédant à l’achat de produits ou services, ci-après l’Acheteur ou le Client d’autre part, il a été exposé et convenu ce qui suit : 

Article 1 – Contenu et champ d’application

Les présentes conditions générales de vente s’appliquent de plein droit aux prestations de services suivantes : formations en ligne, coaching, conférences (liste non exhaustive) 

La vente est réputée conclue à la date d’acceptation de la commande ou à l’achat immédiat par le Vendeur.
Toute commande ou achat immédiat implique l’adhésion sans réserve aux présentes conditions générales de vente qui prévalent sur toutes autres conditions, à l’exception de celles qui ont été acceptées expressément par le Vendeur.
Le Client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente et les avoir acceptées avant son achat immédiat ou la passation de sa commande.

Article 2 – Conclusion du contrat en ligne

Le Client devra suivre une série d’étapes spécifiques à chaque produit ou service proposé par le Vendeur pour pouvoir réaliser sa commande. Les étapes décrites ci-après sont systématiques :

  • Information sur les caractéristiques essentielles du produit, service ou du programme de formation ; 
  • Choix du produit, le cas échéant de ses options, et indication des données essentielles du Client (identification, adresse…) ;
  • Acceptation des présentes Conditions générales de vente ;
  • Commande du produit en cliquant sur le bouton consacré à cet effet ;
  • Vérification des éléments de la commande, et, le cas échéant, correction des erreurs ;
  • Suivi des instructions pour le paiement, et paiement des produits ;
  • Expédition des produits ou livraison des codes d’accès aux plateformes de formation. 
  • Le Client recevra confirmation par mail du paiement de la commande, ainsi qu’un accusé de réception de la commande la confirmant. Il recevra un exemplaire pdf des présentes Conditions générales de vente. 

Article 3 – Produits et services

La Société est éditrice de produits et de services numériques de formation et de coaching à distance (e-learning, e-coaching, e-book…) et/ou en présentiel (formation, séminaire, conférences, coaching…). Tous ces produits sont commercialisés sur le site : davidcontal.com

La durée de validité de l’offre des produits ainsi que leurs prix est précisée sur le site davidcontal.com, ainsi que la durée minimale des contrats proposés lorsque ceux-ci portent sur une fourniture continue ou périodique de produits ou de services. 

Article 4 – Accès aux produits et aux services

La majorité des programmes de formation proposés sont transmis par le biais d’une plateforme d’e-learning. Dans ce cadre, le Vendeur met à disposition du Client un accès à cette plateforme qui lui permet d’accéder au produit et de suivre son parcours de formation. 

La Société met en oeuvre tous les moyens pour s’assurer que sa plateforme d’e-learning soit fonctionnelle et accessible. Toutefois, en cas d’anomalie avérée découverte par le Client, celui-ci s’engage à prévenir dans les meilleurs délais David Contal afin que celle-ci puisse remédier aux dysfonctionnements éventuels. Le Client s’abstiendra d’intervenir lui-même ou de faire intervenir un tiers à cette fin. 

Par ailleurs, la Société ne garantit pas l’accès à la plateforme de formation si l’anomalie trouve son origine dans les cas suivants, sans que cette liste soit exhaustive :

  • Les prérequis techniques ont été modifiées sans l’accord de la Société
  • Les anomalies constatées relèvent de programmes non fournis par la Société

La Société décline toute responsabilité concernant les conséquences liées aux défaillances techniques de son site ou de sa plateforme de formation, d’éventuelles difficultés d’accès. 

En cas de panne due à l’hébergeur, la Société mettra tout en oeuvre pour rétablir dans les meilleurs délais l’accès à la plateforme de formation. La Société ne sera tenue à aucun dommages et intérêts de ce fait, l’absence de possibilité d’accès devant être réparée au plus vite par la société d’hébergement du site. 

Article 5 – Commande des programmes en ligne

Le Client passe commande sur le site davidcontal.com

Les informations contractuelles sont présentées en langue française et feront l’objet d’une confirmation au plus tard au moment de la validation de la commande.

Toute commande entraîne adhésion et acceptation pleine et entière des présentes conditions générales de vente, sans exception ni réserve, et obligation de paiement des services et produits commandés.

L’ensemble des données fournies et la confirmation de commande enregistrée vaudront preuve de la transaction. La confirmation de la commande vaudra signature et acceptation des opérations effectuées. 

Un récapitulatif des informations de la commande sera communiqué au Client via son adresse email. 

 

Article 6 – Devis

Pour les services tels que les conférences, les séminaires donnant lieu à l’établissement d’un devis préalable ou contrat, la vente ne sera considérée comme définitive qu’après établissement d’un devis ou contrat par le Vendeur et envoi au Client de la confirmation de l’acceptation de la commande.
Les devis ou contrat établis par le prestataire ont une durée de validité de 30 jours.

Article 7 – Délai de rétractation et remboursement

Conformément à l’article L. 121-20 du Code de la consommation, le Client « dispose d’un délai de quatorze jours francs pour exercer son droit de rétractation sans avoir à justifier de motifs ni à payer de pénalités, à l’exception, le cas échéant, des frais de retour« . Le délai court à compter de la date de l’acceptation de l’offre pour les prestations de services.   Le droit de rétractation peut être exercé par le Client en contactant David Contal par mail.

Conformément à l’article L. 121-20-2 du Code de la consommation, ce droit de rétractation ne peut être exercé pour certains produits ou services et en particulier « les services de formation (en ligne ou CD/DVD) basés sur des enregistrements audio et vidéo lorsqu’ils ont été descellés ou téléchargés par le consommateur après la livraison (ou que ce dernier s’est connecté à la plateforme privée de formation à l’aide des identifiants qui lui ont été transmis au moment de la commande ».

Article 8 – Prix

Les prix sont fermes et définitifs. Sauf conditions particulières expresses propres à la vente, les prix des prestations effectuées sont ceux indiqués au jour de la commande.
Ils sont exprimés en euros et stipulés toutes taxes comprises.

Article 9 – Paiement

Le Client confirme qu’il est bien le titulaire légal de la carte à débiter et qu’il est également en droit d’en faire usage. En cas d’erreur, ou d’impossibilité de débiter la carte, la vente est immédiatement résolue de plein droit et la commande annulée. 

Le fait de valider la commande implique pour le Client l’obligation de payer le prix indiqué. Le règlement de l’achat  s’effectue comptant à la commande par carte bancaire. Aucune commande ne pourra être prise en compte à défaut d’un complet paiement à cette date.
Le paiement effectué par le Client ne sera considéré comme définitif qu’après encaissement effectif des sommes dues. En communiquant ses informations bancaires lors de la vente, le Client autorise le Vendeur à débiter sa carte du montant relatif au prix indiqué. 

Une facture sera envoyé par mail au Client .

Article 10 – Modalités de livraison des programmes de formation en ligne

Les programmes de formation en ligne sont livrés via un code d’accès sur la plateforme de formation. Le Client devra être attentif à la bonne saisie de son adresse email pour recevoir son code d’accès.

Le délai maximal de livraison est de 15 jours, sauf mention contraire sur la page de vente ou de commande du programme de formation. 

En cas de retard de livraison, le Client dispose de la possibilité de résoudre le contrat dans les conditions et modalités définies à l’article L138-3 du Code de la consommation.

Le vendeur met à disposition un point contact – adresse email- qui sera indiqué dans l’email de confirmation de commande afin d’assurer le suivi de la commande. 

Lorsque la livraison nécessite une prise de rendez-vous avec le Client (par exemple dans le cas d’un coaching individuel de suivi à distance ou en présentiel, le Vendeur et le Client conviennent ensemble par email d’un rendez-vous. En cas d’empêchement ou d’impossibilité, le Client prévient au mois 24 heure à l’avance par email David Contal afin de reporter le rendez-vous. Tout rendez-vous non tenu et non reporté par le Client, ou tout rendez-vous reporté plus de 2 fois par le Client, sera considéré de fait comme une prestation réalisée par David Contal. 

Article 11 – Garanties pour toutes les formations et services en ligne

Tous les produits numériques (sauf mention contraire sur la page de vente) ont une garantie de 30 jours. En cas d’insatisfaction au cours des 30 jours suivant le premier jour de la formation, et à condition d’avoir accompli les « démarches nécessaires« , le Client peut adresser une demande de remboursement à l’adresse mail david@contal-musique.com en précisant impérativement son numéro de transaction. 

Démarches nécessaires : il est entendu que les résultats que permettent d’atteindre les produits de formation ou de coaching proposés par David Contal sont tributaires de la bonne application par le Client des méthodes, techniques et exercices dispensés. C’est pourquoi la bonne réussite des programmes enseignés dépend pour partie de l’engagement du Client à assimiler et à pratiquer les techniques et stratégies enseignées afin qu’elles produisent les résultats attendus. Pour cette raison, en souscrivant aux produits de la Société, le Client s’engage naturellement à suivre les cours, faire les exercices et appliquer les méthodes enseignées.  Tous les produits de formation (en ligne ou en présentiel), contiennent des exercices, des questionnaires ou des plans d’action que la Société demande au Client d’accomplir pour obtenir le résultat visé. Si le Client est insatisfait des résultats obtenus et souhaite obtenir un remboursement, il lui faudra se prévaloir d’avoir accompli cette démarche nécessaire.

Pour cette raison, avant de procéder au remboursement, la Société demandera au Client de lui présenter des preuves de la réalisation de ces démarches nécessaires au plus tard 7 jours ouvrés après que la Société a accusé réception de sa demande de remboursement. 

Article 12 – Droits de propriété intellectuelle

Les marques, logos, noms de domaine, produits, logiciels, images, vidéos, textes ou plus généralement toute information objets de droits de propriété intellectuelle sont et restent la propriété exclusive de la Société. Aucune cession de droits de propriété intellectuelle n’est réalisée au travers des présentes CGV. 

Le Client doit solliciter l’autorisation préalable de la Société pour toute reproduction, publication, copie des différents contenus. Il s’engage à une utilisation des contenus du site dans un cadre strictement privé, toute utilisation à des fins commerciales et publicitaires est strictement interdite.

Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de l’exploitant du site Internet constituerait une contrefaçon sanctionnée par l’article L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Il est rappelé conformément à l’article L122-5 du Code de propriété intellectuelle que l’Utilisateur qui reproduit, copie ou publie le contenu protégé doit citer l’auteur et sa source.

Article 13 – Droit d’usage personnel

L’identifiant et le mot de passe, livrés par voie électronique au Client pour accéder à la plateforme de formation, sont des informations strictement personnelles et confidentielles, placées sous la responsabilité exclusive du Client. À ce titre, le Client s’engage à ne jamais les partager, les céder ou les revendre. En cas de violation de la clause d’inaliénabilité ou de partage constatés des codes ou clés d’accès, la Société se réserve le droit d’annuler le service, sans indemnité, préavis ni information préalable. 

Article 14 – Affiliation et recommandations

Dans le cadre de sa communication, la Société peut être amenée à recommander des produits, des outils, des prestataires ou des sites internet dans le but d’apporter à ses Clients un complément utile à ses propres produits et services. Dans ce cas, et dans le cadre d’un partenariat transparent avec les entreprises qui proposent ces produits ou services, la Société peut recevoir une commission si l’un de ses Clients ou prospects achète sur sa recommandation ces produits ou services. 

Article 15 – Force majeure

L’exécution des obligations du Vendeur au terme des présentes est suspendue en cas de survenance d’un cas fortuit ou de force majeure qui en empêcherait l’exécution. Le Vendeur avisera le client de la survenance d’un tel évènement dès que possible.

Article 16 – Loi applicable

Les présentes conditions générales de vente sont soumises à l’application du droit français.
Il en est ainsi pour les règles de fond comme pour les règles de forme. En cas de litige ou de réclamation, l’acheteur s’adressera en priorité au vendeur pour obtenir une solution amiable.l78 26 91 10

À l’attention de :
David Contal,
situé à 3 rue des mariniers 69009 Lyon France,
n° de téléphone : 0678269110,
adresse courriel : david@contal-musique.com.

Je vous notifie, par la présente, ma rétractation du contrat portant sur la prestation de service ……………….

 commandée le : ………

Prénom et nom du consommateur : ……………..
Adresse du consommateur : ……………..

Date : ………………

Signature du consommateur

Mentions Légales

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la Confiance dans l’économie numérique, dite L.C.E.N., nous portons à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : davidcontal.com les informations suivantes :

1. Informations légales :

Statut du propriétaire : Eurl David Contal
Le Propriétaire est : David Contal
Adresse postale du propriétaire : 3 rue des Mariniers 69009 Lyon

Le Créateur du site est : David Contal
Le Responsable de la  publication est : David Contal 

Contacter le responsable de la publication : david@contal-musique.com
Le responsable de la publication est une personne physique

Le Webmaster est  : David Contal
Contacter le Webmaster :  david@contal-musique.com
L’hébergeur du site est : PlanetHoster  4416 Louis B. Mayer Laval (Grand Montréal), Québec H7P 0G1 Canada

2. Présentation et principe :

Est désigné ci-après : Utilisateur, tout internaute se connectant et utilisant le site susnommé : davidcontal.com.
Le site davidcontal.com regroupe un ensemble de services, dans l’état,  mis à la disposition des utilisateurs. Il est ici précisé que ces derniers doivent rester courtois et faire preuve de bonne foi tant envers les autres utilisateurs qu’envers le webmaster du site davidcontal.com. Le site davidcontal.com est mis à jour régulièrement par David Contal.
David Contal s’efforce de fournir sur le site davidcontal.com des informations les plus précises possibles (sous réserve de modifications apportées depuis leur mise en ligne), mais ne saurait garantir l’exactitude, la complétude et l’actualité des informations diffusées sur son site, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations. En conséquence, l’utilisateur reconnaît utiliser ces informations données (à titre indicatif, non exhaustives et susceptibles d’évoluer) sous sa responsabilité exclusive.

3. Accessibilité :

Le site davidcontal.com est par principe accessible aux utilisateurs 24/24h, 7/7j, sauf interruption, programmée ou non, pour les besoins de sa maintenance ou en cas de force majeure. En cas d’impossibilité d’accès au service, davidcontal.com s’engage à faire son maximum afin de rétablir l’accès au service et s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.  N’étant soumis qu’à une obligation de moyen, davidcontal.com ne saurait être tenu pour responsable de tout dommage, quelle qu’en soit la nature, résultant d’une indisponibilité du service.

4. Propriété intellectuelle :

David Contal est propriétaire exclusif de tous les droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, tant sur la structure que sur les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels…
Toute reproduction totale ou partielle du site davidcontal.com, représentation, modification, publication, adaptation totale ou partielle de l’un quelconque de ces éléments, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de David Contal, propriétaire du site à l’email : david@contal-musique.com, à défaut elle sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et passible de poursuite conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

5. Liens hypertextes et cookies :

Le site davidcontal.com contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites (partenaires, informations …) mis en place avec l’autorisation de David Contal. Cependant, David Contal n’a pas la possibilité de vérifier l’ensemble du contenu des sites ainsi visités et décline donc toute responsabilité de ce fait quand aux risques éventuels de contenus illicites.
L’utilisateur est informé que lors de ses visites sur le site davidcontal.com, un ou des cookies sont susceptibles de s’installer automatiquement sur son ordinateur par l’intermédiaire de son logiciel de navigation. Un cookie est un bloc de données qui ne permet pas d’identifier l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation de celui-ci sur le site. 
Le paramétrage du logiciel de navigation permet d’informer de la présence de cookie et éventuellement, de la refuser de la manière décrite à l’adresse suivante : www.cnil.fr. L’utilisateur peut toutefois configurer le navigateur de son ordinateur pour refuser l’installation des cookies, sachant que le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. Pour tout bloquage des cookies, tapez dans votre moteur de recherche : bloquage des cookies sous IE ou firefox et suivez les instructions en fonction de votre version.

6. Protection des biens et des personnes – gestion des données personnelles :

En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l’article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.

Sur le site davidcontal.com, David Contal ne collecte des informations personnelles ( suivant l’article 4 loi n°78-17 du 06 janvier 1978) relatives à l’utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site davidcontal.com. L’utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu’il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l’utilisateur du site davidcontal.com l’obligation ou non de fournir ces informations.
Conformément aux dispositions de la loi du 6 janvier 1978 modifiée (« Loi Informatique et Libertés ») ainsi que du Règlement Général sur la Protection des Données personnelles n°679/2016 (« RGPD »), tout Utilisateur dispose d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données personnelles le concernant, et de s’opposer, pour des motifs légitimes, à ce que ses données personnelles fassent l’objet d’un traitement par David Contal. Pour l’exercer, adressez votre demande par email à : david@contal-musique.com

Aucune information personnelle de l’utilisateur du site davidcontal.com n’est publiée à l’insu de l’utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l’hypothèse du rachat du site davidcontal.com et de ses droits autorise prénom nom à transmettre les dites informations à l’éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu à la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l’utilisateur du site davidcontal.com.
Le site davidcontal.com est en conformité avec le RGPD voir notre politique RGPD  https://www.contal-musique.com/politique-de-confidentialite.

Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données. 

Politique de confidentialité

La société David Contal , soucieuse des droits des individus, notamment au regard des traitements automatisés et dans une volonté de transparence avec ses clients, a mis en place une politique reprenant l’ensemble de ces traitements, des finalités poursuivies par ces derniers ainsi que des moyens d’actions à la disposition des individus afin qu’ils puissent au mieux exercer leurs droits.

Pour toute information complémentaire sur la protection des données personnelles, nous vous invitons à consulter le site : https://www.cnil.fr/

La poursuite de la navigation sur ce site vaut acceptation sans réserve des dispositions et conditions d’utilisation qui suivent.

La version actuellement en ligne de ces conditions d’utilisation est la seule opposable pendant toute la durée d’utilisation du site et jusqu’à ce qu’une nouvelle version la remplace.

Article 1 – Mentions légales

1.1 Site (ci-après « le site ») :

davidcontal.com

1.2 Éditeur (ci-après « l’éditeur ») : 

La société David Contal dont le siège social est situé : 3 rue des Mariniers 69009 Lyon re présenté par David Contal, immatriculée au RCS de Lyon n° (en cours)  n° de tél 06 78 26 91 10 e-mail david@contal-musique.com

1.3 Hébergeur (ci-après « l’hébergeur ») : 

www.davidcontal.com est hébergé par PlanetHoster  4416 Louis B. Mayer Laval (Grand Montréal), Québec H7P 0G1 Canada

 Article 2 – Accès au site

L’accès au site et son utilisation sont réservés à un usage strictement personnel. Vous vous engagez à ne pas utiliser ce site et les informations ou données qui y figurent à des fins commerciales, politiques, publicitaires et pour toute forme de sollicitation commerciale et notamment l’envoi de courriers électroniques non sollicités.

Article 3 – Contenu du site

Toutes les marques, photographies, textes, commentaires, illustrations, images animées ou non, séquences vidéo, sons, ainsi que toutes les applications informatiques qui pourraient être utilisées pour faire fonctionner ce site et plus généralement tous les éléments reproduits ou utilisés sur le site sont protégés par les lois en vigueur au titre de la propriété intellectuelle.

Ils sont la propriété pleine et entière de l’éditeur ou de ses partenaires. Toute reproduction, représentation, utilisation ou adaptation, sous quelque forme que ce soit, de tout ou partie de ces éléments, y compris les applications informatiques, sans l’accord préalable et écrit de l’éditeur, sont strictement interdites. Le fait pour l’éditeur de ne pas engager de procédure dès la prise de connaissance de ces utilisations non autorisées ne vaut pas acceptation desdites utilisations et renonciation aux poursuites.

Article 4 – Gestion du site

Pour la bonne gestion du site, l’éditeur pourra à tout moment :

–  suspendre, interrompre ou limiter l’accès à tout ou partie du site, réserver l’accès au site, ou à certaines parties du site, à une catégorie déterminée d’internautes ;

–  supprimer toute information pouvant en perturber le fonctionnement ou entrant en contravention avec les lois nationales ou internationales ;

–  suspendre le site afin de procéder à des mises à jour.

Article 5 – Responsabilités

La responsabilité de l’éditeur ne peut être engagée en cas de défaillance, panne, difficulté ou interruption de fonctionnement, empêchant l’accès au site ou à une de ses fonctionnalités.

Le matériel de connexion au site que vous utilisez est sous votre entière responsabilité. Vous devez prendre toutes les mesures appropriées pour protéger votre matériel et vos propres données notamment d’attaques virales par Internet. Vous êtes par ailleurs seul responsable des sites et données que vous consultez.

L’éditeur ne pourra être tenu responsable en cas de poursuites judiciaires à votre encontre :

–  du fait de l’usage du site ou de tout service accessible via Internet ;

–  du fait du non-respect par vous des présentes conditions générales.

L’éditeur n’est pas responsable des dommages causés à vous-même, à des tiers et/ou à votre équipement du fait de votre connexion ou de votre utilisation du site et vous renoncez à toute action contre lui de ce fait.

Si l’éditeur venait à faire l’objet d’une procédure amiable ou judiciaire en raison de votre utilisation du site, il pourra se retourner contre vous pour obtenir l’indemnisation de tous les préjudices, sommes, condamnations et frais qui pourraient découler de cette procédure.

Article 6 – Liens hypertextes

La mise en place par les utilisateurs de tous liens hypertextes vers tout ou partie du site est autorisée par l’éditeur. Tout lien devra être retiré sur simple demande de l’éditeur.

Toute information accessible via un lien vers d’autres sites n’est pas publiée par l’éditeur. L’éditeur ne dispose d’aucun droit sur le contenu présent dans ledit lien.

Article 7 – Collecte et protection des données 

Vos données sont collectées par la société Contal Musique .

Une donnée à caractère personnel désigne toute information concernant une personne physique identifiée ou identifiable (personne concernée) ; est réputée identifiable une personne qui peut être identifiée, directement ou indirectement, notamment par référence à un nom, un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments spécifiques, propres à son identité physique, physiologique, génétique, psychique, économique, culturelle ou sociale.

Les informations personnelles pouvant être recueillies sur le site sont principalement utilisées par l’éditeur pour la gestion des relations avec vous, et le cas échéant pour le traitement de vos commandes.  

Les données personnelles collectées sont les suivantes :

– nom et prénom

– adresse

– adresse mail

– numéro de téléphone

– date de naissance

– données financières : dans le cadre du paiement des produits et prestations proposés sur la Plateforme, celle-ci enregistre des données financières relatives à la carte de crédit de l’utilisateur.  

Article 8 – Droit d’accès, de rectification et de déréférencement de vos données

En application de la réglementation applicable aux données à caractère personnel, les utilisateurs disposent des droits suivants :

  • le droit d’accès : ils peuvent exercer leur droit d’accès, pour connaître les données personnelles les concernant, en écrivant à l’adresse électronique ci-dessous mentionnée. Dans ce cas, avant la mise en œuvre de ce droit, la Plateforme peut demander une preuve de l’identité de l’utilisateur afin d’en vérifier l’exactitude ;

  • le droit de rectification : si les données à caractère personnel détenues par la Plateforme sont inexactes, ils peuvent demander la mise à jour des informations ;

  • le droit de suppression des données : les utilisateurs peuvent demander la suppression de leurs données à caractère personnel, conformément aux lois applicables en matière de protection des données ;

  • le droit à la limitation du traitement : les utilisateurs peuvent de demander à la Plateforme de limiter le traitement des données personnelles conformément aux hypothèses prévues par le RGPD ;

  • le droit de s’opposer au traitement des données : les utilisateurs peuvent s’opposer à ce que leurs données soient traitées conformément aux hypothèses prévues par le RGPD ;

  • le droit à la portabilité : ils peuvent réclamer que la Plateforme leur remette les données personnelles qu’ils ont fournies pour les transmettre à une nouvelle Plateforme.

Vous pouvez exercer ce droit en nous contactant, à l’adresse suivante : Contal Musique 10 place Saint-Paul  69005. Ou par email, à l’adresse : david@contal-musique.com

Toute demande doit être accompagnée de la photocopie d’un titre d’identité en cours de validité signé et faire mention de l’adresse à laquelle l’éditeur pourra contacter le demandeur. La réponse sera adressée dans le mois suivant la réception de la demande. Ce délai d’un mois peut être prolongé de deux mois si la complexité de la demande et/ou le nombre de demandes l’exigent.

De plus, et depuis la loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016, les personnes qui le souhaitent, ont la possibilité d’organiser le sort de leurs données après leur décès. Pour plus d’information sur le sujet, vous pouvez consulter le site Internet de la CNIL : https://www.cnil.fr/.

Les utilisateurs peuvent aussi introduire une réclamation auprès de la CNIL sur le site de la CNIL : https://www.cnil.fr.

Nous vous recommandons de nous contacter dans un premier temps avant de déposer une réclamation auprès de la CNIL, car nous sommes à votre entière disposition pour régler votre problème.

Article 9 – Utilisation des données

Les données personnelles collectées auprès des utilisateurs ont pour objectif la mise à disposition des services de la Plateforme, leur amélioration et le maintien d’un environnement sécurisé. La base légale des traitements est  l’exécution du contrat entre l’utilisateur et la Plateforme. Plus précisément, les utilisations sont les suivantes :

– accès et utilisation de la Plateforme par l’utilisateur ;

– gestion du fonctionnement et optimisation de la Plateforme ;

– mise en œuvre d’une assistance utilisateurs ;

– vérification, identification et authentification des données transmises par l’utilisateur ;

– personnalisation des services en affichant des publicités en fonction de l’historique de navigation de l’utilisateur, selon ses préférences ;

– prévention et détection des fraudes, malwares (malicious softwares ou logiciels malveillants) et gestion des incidents de sécurité ;

– gestion des éventuels litiges avec les utilisateurs ;

– envoi d’informations commerciales et publicitaires, en fonction des préférences de l’utilisateur ;

– organisation des conditions d’utilisation des Services de paiement.

Article 10 – Politique de conservation des données

La Plateforme conserve vos données pour la durée nécessaire pour vous fournir ses services ou son assistance.

Dans la mesure raisonnablement nécessaire ou requise pour satisfaire aux obligations légales ou réglementaires, régler des litiges, empêcher les fraudes et abus ou appliquer nos modalités et conditions, nous pouvons également conserver certaines de vos informations si nécessaire, même après que vous ayez fermé votre compte ou que nous n’ayons plus besoin pour vous fournir nos services.

Article 11- Partage des données personnelles avec des tiers

Les données personnelles peuvent être partagées avec des sociétés tierces exclusivement dans l’Union européenne, dans les cas suivants :

– quand l’utilisateur utilise les services de paiement, pour la mise en œuvre de ces services, la Plateforme est en relation avec des sociétés bancaires et financières tierces avec lesquelles elle a passé des contrats ;

– lorsque l’utilisateur publie, dans les zones de commentaires libres de la Plateforme, des informations accessibles au public ;

– quand l’utilisateur autorise le site web d’un tiers à accéder à ses données ;

– quand la Plateforme recourt aux services de prestataires pour fournir l’assistance utilisateurs, la publicité et les services de paiement. Ces prestataires disposent d’un accès limité aux données de l’utilisateur, dans le cadre de l’exécution de ces prestations, et ont l’obligation contractuelle de les utiliser en conformité avec les dispositions de la réglementation applicable en matière protection des données à caractère personnel ;

– si la loi l’exige, la Plateforme peut effectuer la transmission de données pour donner suite aux réclamations présentées contre la Plateforme et se conformer aux procédures administratives et judiciaires.

Article 12 – Offres commerciales

Vous êtes susceptible de recevoir des offres commerciales de l’éditeur. Si vous ne le souhaitez pas, veuillez cliquer sur le lien suivant : contact@david-contal.com.

Vos données sont susceptibles d’être utilisées par les partenaires de l’éditeur à des fins de prospection commerciale, si vous ne le souhaitez pas, veuillez cliquer sur le lien suivant : contact@david-contal.com.

Si, lors de la consultation du site, vous accédez à des données à caractère personnel, vous devez vous abstenir de toute collecte, de toute utilisation non autorisée et de tout acte pouvant constituer une atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes. L’éditeur décline toute responsabilité à cet égard.

Les données sont conservées et utilisées pour une durée conforme à la législation en vigueur.

Article 13 – Cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un « Cookie » ou traceur est un fichier électronique déposé sur un terminal (ordinateur, tablette, smartphone,…) et lu par exemple lors de la consultation d’un site internet, de la lecture d’un courrier électronique, de l’installation ou de l’utilisation d’un logiciel ou d’une application mobile et ce, quel que soit le type de terminal utilisé (source : https://www.cnil.fr/fr/cookies-traceurs-que-dit-la-loi).

En naviguant sur ce site, des « cookies » émanant de la société responsable du site concerné et/ou des sociétés tiers pourront être déposés sur votre terminal.

Lors de la première navigation sur ce site, une bannière explicative sur l’utilisation des « cookies » apparaîtra. Dès lors, en poursuivant la navigation, le client et/ou prospect sera réputé informé et avoir accepté l’utilisation desdits « cookies ». Le consentement donné sera valable pour une période de treize (13) mois. L’utilisateur a la possibilité de désactiver les cookies à partir des paramètres de son navigateur.

Toutes les informations collectées ne seront utilisées que pour suivre le volume, le type et la configuration du trafic utilisant ce site, pour en développer la conception et l’agencement et à d’autres fins administratives et de planification et plus généralement pour améliorer le service que nous vous offrons.

Les cookies suivants sont présents sur ce site :

Cookies Google :

– Google analytics : permet de mesurer l’audience du site ;
– Google tag manager : facilite l’implémentation des tags sur les pages et permet de gérer les balises Google ;
– Google Adsense : régie publicitaire de Google utilisant les sites web ou les vidéos YouTube comme support pour ses annonces ;
– Google Dynamic Remarketing : permet de vous proposer de la publicité dynamique en fonction des précédentes recherches ;
– Google Adwords Conversion : outil de suivi des campagnes publicitaires adwords ;
– DoubleClick : cookies publicitaires de Google pour diffuser des bannières.

Cookies Facebook :

– Facebook connect : permet de s’identifier à l’aide de son compte Facebook ;
– Facebook social plugins : permet de liker, partager, commenter du contenu avec un compte Facebook ;
– Facebook Custom Audience : permet d’intérargir avec l’audience sur Facebook.

Cookies Twitter :

– Twitter button : permet de partager facilement et afficher le contenu de Twitter ;
– Twitter advertising : permet d’afficher et de cibler des publicités par la régie publicitaire de Twitter.

La durée de vie de ces cookies est de treize mois.

Pour plus d’informations sur l’utilisation, la gestion et la suppression des « cookies », pour tout type de navigateur, nous vous invitons à consulter le lien suivant : https://www.cnil.fr/fr/cookies-les-outils-pour-les-maitriser.

Article 14 – Photographies et représentation des produits

Les photographies de produits, accompagnant leur description, ne sont pas contractuelles et n’engagent pas l’éditeur.

Article 15 – Loi applicable

Les présentes conditions d’utilisation du site sont régies par la loi française et soumises à la compétence des tribunaux du siège social de l’éditeur, sous réserve d’une attribution de compétence spécifique découlant d’un texte de loi ou réglementaire particulier.

Article 16 – Contactez-nous

Pour toute question, information sur les produits présentés sur le site, ou concernant le site lui-même, vous pouvez laisser un message à l’adresse suivante : david@contal-musique.com

Conditions générales d'utilisation

En vigueur au 01/04/2020

Les présentes conditions générales d’utilisation (dites « CGU ») ont pour objet l’encadrement juridique des modalités de mise à disposition du site et des services par « l’Utilisateur » et de définir les conditions d’accès et d’utilisation des services par « l’Utilisateur ».

Les présentes CGU sont accessibles sur le site à la rubrique «CGU».

Toute inscription ou utilisation du site implique l’acceptation sans aucune réserve ni restriction des présentes CGU par l’utilisateur. Lors de l’inscription sur le site via le Formulaire d’inscription, chaque utilisateur accepte expressément les présentes CGU en cochant la case précédant le texte suivant : « Je reconnais avoir lu et compris les CGU et je les accepte ».

En cas de non-acceptation des CGU stipulées dans le présent contrat, l’Utilisateur se doit de renoncer à l’accès des services proposés par le site.

David Contal se réserve le droit de modifier unilatéralement et à tout moment le contenu des présentes CGU.

ARTICLE 1 : LES MENTIONS LÉGALES

L’édition et la direction de la publication du site davidcontal.com est assurée par David Contal pour la société David Contal, domiciliée 3 rue des Mariniers 69009 Lyon France.

Numéro de téléphone est (33)6.78.26.91.10 

Adresse e-mail david@contal-musique.com.

L’hébergeur du site davidcontal.com est la société PlanetHoster , dont le siège social est situé au 4416 Louis B. Mayer Laval (Grand Montréal), Québec H7P 0G1 Canada, avec le numéro de téléphone : FR:+33 1 76 60 41 43.

ARTICLE 2 : ACCÈS AU SITE

Le site davidcontal.com permet à l’Utilisateur un accès gratuit aux services suivants :

Coaching 1 to 1, en groupe, formations en ligne, ateliers, conférences, et toute autre activité liée au développement personnel (liste non exhaustive).

Le site est accessible gratuitement en tout lieu à tout Utilisateur ayant un accès à Internet. Tous les frais supportés par l’Utilisateur pour accéder au service (matériel informatique, logiciels, connexion Internet, etc.) sont à sa charge.

L’Utilisateur non membre n’a pas accès aux services réservés. Pour cela, il doit s’inscrire en remplissant le formulaire. En acceptant de s’inscrire aux services réservés, l’Utilisateur membre s’engage à fournir des informations sincères et exactes concernant son état civil et ses coordonnées, notamment son adresse email.

Pour accéder aux services, l’Utilisateur doit ensuite s’identifier à l’aide de son identifiant et de son mot de passe qui lui seront communiqués après son inscription.

Tout Utilisateur membre régulièrement inscrit pourra également solliciter sa désinscription en se rendant à la page dédiée sur son espace personnel. Celle-ci sera effective dans un délai raisonnable.

Tout événement dû à un cas de force majeure ayant pour conséquence un dysfonctionnement du site ou serveur et sous réserve de toute interruption ou modification en cas de maintenance, n’engage pas la responsabilité de David Contal. Dans ces cas, l’Utilisateur accepte ainsi ne pas tenir rigueur à l’éditeur de toute interruption ou suspension de service, même sans préavis.

L’Utilisateur a la possibilité de contacter le site par messagerie électronique à l’adresse email de l’éditeur communiqué à l’ARTICLE 1.

 ARTICLE 3 : COLLECTE DES DONNÉES

Le site assure à l’Utilisateur une collecte et un traitement d’informations personnelles dans le respect de la vie privé, conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, www.cnil.fr.

En vertu de la loi Informatique et Libertés, en date du 6 janvier 1978, l’Utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition de ses données personnelles. L’Utilisateur exerce ce droit :

· par mail à l’adresse mail david@contal-musique.com

· par voie postale au 3 rue des Mariniers 69009 Lyon France ;

· via un formulaire de contact ;

ARTICLE 4 : PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Les marques, logos, signes ainsi que tous les contenus du site (textes, images, son…) font l’objet d’une protection par le Code de la propriété intellectuelle et plus particulièrement par le droit d’auteur.

L’Utilisateur doit solliciter l’autorisation préalable du site pour toute reproduction, publication, copie des différents contenus. Il s’engage à une utilisation des contenus du site dans un cadre strictement privé, toute utilisation à des fins commerciales et publicitaires est strictement interdite.

Toute représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse de l’exploitant du site Internet constituerait une contrefaçon sanctionnée par l’article L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Il est rappelé conformément à l’article L122-5 du Code de propriété intellectuelle que l’Utilisateur qui reproduit, copie ou publie le contenu protégé doit citer l’auteur et sa source.

 ARTICLE 5 : RESPONSABILITÉ

Les sources des informations diffusées sur le site davidcontal.com sont réputées fiables mais le site ne garantit pas qu’il soit exempt de défauts, d’erreurs ou d’omissions.

Les informations communiquées sont présentées à titre indicatif et général sans valeur contractuelle. Malgré des mises à jour régulières, le site davidcontal.com ne peut être tenu responsable de la modification des dispositions administratives et juridiques survenant après la publication. De même, le site ne peut être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans ce site.

L’Utilisateur s’assure de garder son mot de passe secret. Toute divulgation du mot de passe, quelle que soit sa forme, est interdite. Il assume les risques liés à l’utilisation de son identifiant et mot de passe. Le site décline toute responsabilité.

Le site davidcontal.com ne peut être tenu pour responsable d’éventuels virus qui pourraient infecter l’ordinateur ou tout matériel informatique de l’Internaute, suite à une utilisation, à l’accès, ou au téléchargement provenant de ce site.

La responsabilité du site ne peut être engagée en cas de force majeure ou du fait imprévisible et insurmontable d’un tiers.

ARTICLE 6 : LIENS HYPERTEXTES

Des liens hypertextes peuvent être présents sur le site. L’Utilisateur est informé qu’en cliquant sur ces liens, il sortira du site davidcontal.com. Ce dernier n’a pas de contrôle sur les pages web sur lesquelles aboutissent ces liens et ne saurait, en aucun cas, être responsable de leur contenu.

 ARTICLE 7 : COOKIES

L’Utilisateur est informé que lors de ses visites sur le site, un cookie peut s’installer automatiquement sur son logiciel de navigation.

Les cookies sont de petits fichiers stockés temporairement sur le disque dur de l’ordinateur de l’Utilisateur par votre navigateur et qui sont nécessaires à l’utilisation du site davidcontal.com. Les cookies ne contiennent pas d’information personnelle et ne peuvent pas être utilisés pour identifier quelqu’un. Un cookie contient un identifiant unique, généré aléatoirement et donc anonyme. Certains cookies expirent à la fin de la visite de l’Utilisateur, d’autres restent.

L’information contenue dans les cookies est utilisée pour améliorer le site davidcontal.com.

En naviguant sur le site, L’Utilisateur les accepte.

L’Utilisateur doit toutefois donner son consentement quant à l’utilisation de certains cookies.

A défaut d’acceptation, l’Utilisateur est informé que certaines fonctionnalités ou pages risquent de lui être refusées.

L’Utilisateur pourra désactiver ces cookies par l’intermédiaire des paramètres figurant au sein de son logiciel de navigation.

ARTICLE 8 : PUBLICATION PAR L’UTILISATEUR

Le site permet aux membres de publier les contenus suivants : commentaires.

Dans ses publications, le membre s’engage à respecter les règles de la Netiquette (règles de bonne conduite de l’Internet) et les règles de droit en vigueur.

Le site peut exercer une modération sur les publications et se réserve le droit de refuser leur mise en ligne, sans avoir à s’en justifier auprès du membre.

Le membre reste titulaire de l’intégralité de ses droits de propriété intellectuelle. Mais en publiant une publication sur le site, il cède à la société éditrice le droit non exclusif et gratuit de représenter, reproduire, adapter, modifier, diffuser et distribuer sa publication, directement ou par un tiers autorisé, dans le monde entier, sur tout support (numérique ou physique), pour la durée de la propriété intellectuelle. Le Membre cède notamment le droit d’utiliser sa publication sur internet et sur les réseaux de téléphonie mobile.

La société éditrice s’engage à faire figurer le nom du membre à proximité de chaque utilisation de sa publication.

Tout contenu mis en ligne par l’Utilisateur est de sa seule responsabilité. L’Utilisateur s’engage à ne pas mettre en ligne de contenus pouvant porter atteinte aux intérêts de tierces personnes. Tout recours en justice engagé par un tiers lésé contre le site sera pris en charge par l’Utilisateur.

Le contenu de l’Utilisateur peut être à tout moment et pour n’importe quelle raison supprimé ou modifié par le site, sans préavis.

ARTICLE 9 : DROIT APPLICABLE ET JURIDICTION COMPÉTENTE

La législation française s’applique au présent contrat. En cas d’absence de résolution amiable d’un litige né entre les parties, les tribunaux français seront seuls compétents pour en connaître.

Pour toute question relative à l’application des présentes CGU, vous pouvez joindre l’éditeur aux coordonnées inscrites à l’ARTICLE